La Nintendo Switch et Zelda, Breath of the Wild

 

Je vais commencer par la fin et vous résumer tout cela en un seul mot : Wahoo… Ce doit être la première fois de toute ma vie que je reste sans voix ! Mais laissez-moi vous faire rêver…

La Nintendo Switch

Pour commencer, le concept est génial : tu es entrain de jouer sur la TV, t’as envie de te coucher, d’aller aux toilettes ou de prendre l’air, et bien tu peux.

Au début j’avais un peu peur qu’il y ait une sorte de latence entre le passage TV/console. Et bien pas du tout. La connexion se fait en quelque seconde et aucun bug de jeu ne vient troubler votre plaisir.

Concernant la partie console portable, la taille est idéale. Elle permet une prise en main facile tout en ayant un écran hyper large qui vous permet de vous plonger complétement dans le jeu. Et la qualité d’image est juste spectaculaire.

Les manettes quant à elles se détachent et se rattache avec une facilité déconcertante. En revanche faîtes bien attention au sens (comme pour les piles l’une est + et l’autre est -) car lorsque vous voulez jouer en mode mains libres, si vous vous trompez de sens ça coince un peu (oui oui j’ai failli coincer ma manette juste après l’avoir acheté).

En bref, sans conteste une des meilleures consoles fixe ou portable que j’ai eu l’occasion de tester !

Zelda, Breath of the Wild

Si on voulait se faire une idée rapide et précise du jeu, il suffirait d’aller sur les sites de gaming et de regarder les notes ; Zelda affiche un beau bulletin avec 20 partout ! C’est tellement rare qu’il me semblait important de le souligner.
Mais vous n’êtes pas sur les sites de jeux mais bien là avec moi, alors voici mon avis.
La prise en main du jeu en elle-même est plutôt simple. Une fois que tu as compris que c’est un mix entre une manette de PS4 et une 3DS, ça va tout seul !

Et dès les premiers instants du jeu, vous comprendrez vite pourquoi vous l’avez acheté : les paysages et les détails des personnages sont époustouflants. On retrouve une version moderne et technologique des bons vieux Zelda.

La grande nouveauté du jeu réside dans le système d’arme et l’endurance. En effet, vos armes sont éphémères. A force de dérouiller du monstre, elles se brisent. Si je peux vous donner un conseil, économisez bien vos armes, car battre un boss avec un arc et 3 flèches, ce n’est pas évident (oui, j’ai testé).

Concernant l’endurance, elle est limitée. Mais vous pouvez l’augmenter (tout comme votre vie). Pour cela, il vous faudra réussir 4 temples. Tous les 4 temples, il vous suffira de revenir vers votre point de départ et prier une grande statue qui vous proposera d’augmenter l’un ou l’autre. Je vous conseille de gagner 2 petits cœurs avant de monter votre endurance, certains monstres font très très mal.

Sinon c’est un véritable open world : vous pouvez aller absolument partout (à condition de réussir la partie prélude). Attention néanmoins à ne pas trop vous éloigner des quêtes, ou vous risquez de rencontrer des monstres d’un tout autre level.
Pour les quêtes, comme dans un MMO classique, vous en avez des principales et secondaires. Vous pouvez les sélectionner dans votre tablette (votre tablette sheika, Link s’est mis à la technologie) et vous laisser guider sur la mini map. Une bonne façon de découvrir ce monde immense !

En bref

Pour moi ce fut une magnifique découverte. J’ai eu l’impression de retomber en enfance, de rejoindre les minish et de repartir à l’aventure. C’est donc un véritable coup de foudre, aussi bien pour le jeu que pour la Switch.

Je suis donc le mouvement et mets un joli 20/20 à l’un comme à l’autre.

 

A la semaine prochaine !