Bonjour à tous. Alors premièrement je tiens à m’excuser pour ce petit retard. Cela ne se reproduira pas, en tout cas je l’espère. Aujourd’hui nous allons continuer dans le même thème qu’il y a 3 semaines. Non pas les filles et la soumission petit pervers. Mais bien le milieu carcéral et l’ironie. Il n’y a pas de sens caché ou d’humour à prendre au 20 000eme degré. C’est juste 4 adolescents qui aime s’échapper de toutes les prisons du monde. Tout prendre à la rigolade ou comme un jeu. Bienvenue à Nanbaka!

Nanbaka

 

Format : Série TV
Origine : Manga
Épisodes : 13
Diffusion terminé du 04/10/2016 au 27/12/2016
Saison : Automne 2016
Début de diffusion en simulcast/streaming : 04/10/2016
Thèmes : Quotidien
Genres : Action – Comédie – Drame
Durée par épisode : 24min
Éditeur : Crunchyroll
Age conseillé : 12 ans et +

Staff Animation

Auteur original:  Futamata Shou
Studio :  Satelight (Fairy Tail / Log Horizon / Hellsing Ultimate)
Réalisateur : Takamatsu Shinji
ADR Director : Dismuke Aaron
Series Composition : Hirota Mitsutaka
Character Design : Toya Kento
Musique : Fujisawa Kenji

Musiques

Générique de début :
Hashiguchikanaderiya – Rin! Rin! Rin!

Générique de fin :
Kato Yusuke – Nabaka Datsugoku Riron

Musiques :
Voici un lien direct Youtube vers l’OST complète de l’anime : OST Nanbaka

 

Résumé

L’histoire est centrée autour de quatre jeunes hommes. Ces quatre protagonistes sont affectés à Nanba, La prison la plus redoutable du monde. Connus pour s’échapper de chaque prison, ils essayeront de s’échapper très souvent. Malgré leur situation, ils passent leur temps à s’amuser au grand dépit des gardes et autres prisonnier. Nous allons donc suivre Juugo, Nico, Rock et Uno dans leur quotidien en prison.

Personnages principaux et Voix Originales

Juugo – Uemura Yuto (Nakajima, Atsushi dans Bungou Stray Dogs / Totsuka, Tsukito dans Kamigami no Asobi) . 

Nico – Kobayashi Daiki (Hirano, Yoshiki dans All Out! / Ouchou dans Reikenzan: Hoshikuzu-tachi no Utage). 

Uno – Kakihara Tetsuya (Dragneel, Natsu dans Fairy Tail / Simon  dans Tengen Toppa Gurren Lagann ).

Rock – Shiozaki Ire  (Rock dans Nanbaka).

Avis sur l’animé

Personnages (personnalité, charisme, présence, etc…) :   5/5

Commençons par Jyugo, notre détenu numéro 1315. C’est un jeune Japonais avec les yeux vairons. Il a la capacité d’ouvrir tout verrou, serrures et autres cadenas avec facilités.Pourtant, il possède autour de son cou, ses poignets et ses chevilles des chaînes qu’il ne peut pas enlever. De mystérieuses chaînes posées par un détenu qu’il essaye éperdument de retrouver.
Uno est le détenu numéro 1311. C’est un jeune britannique extrêmement extraverti et complètement fou. Il n’a pas peur du ridicule, vous une passion aux femmes et au jus de hasard. Il possède un très grand sens de l’observation, une très bonne intuition et surtout une chance de cocu.Il s’est échappé de ses différentes prisons parce qu’il avait rencard.
Rock et le détenu numéro 1369. C’est un jeune américain doté d’une très grande force physique. Il a deux passions, se battre et manger. Très impulsif, il est le premier à montrer le poing mais fait très attention à ses amis pour les rendre heureux.Il s’est échappé des autres prisons car la nourriture était horrible.
Nico est le détenu numéro 1325. C’est un américain. Oui un américain même s’il est très efféminé. C’est le petit toxico du groupe. En effet il s’est échappé de différentes prisons car les médecins menaient des expériences. Il a des effets secondaires très bizarre et incontrôlable. C’est le plus jeune du groupe et cela se voit très bien. Il prend rien au sérieux, imite ses personnages d’animés favoris et voit toujours le bon côté des choses.

Aspect Visuel (animation, chara-design, graphismes, etc…) :  5/5

Satelight INC est un studio d’animation Japonais. Il est fondé en décembre 1995 à Sapporo. D’abord affilié à l’entreprise B.U.G, le studio prendra son indépendance seulement en 2001. Le studio produira Log Horizon, les 175 premiers épisodes de Fairy tail avec A1-Picture et Hellsing Ultimate.

 

L’anime est super beau! Il est très coloré. BEAUCOUP trop coloré. C’est aussi le but de l’anime. Il n’y a pas de limite! C’est toujours plus! Le chara-design est ouf aussi. Les personnages ont plus que leurs couleurs de cheveux qui changent. Il y a vraiment de tout! On arrive aussi très bien à distinguer les différents moments dans l’anime. Le ton décalé omniprésent est vu avec l’énorme palette de couleurs. Mais les moments tristes, les moments badass tous sont bien représentés.

Bande Son (OST et génériques) :   4/5

L’opening est grave cool! La musique est très entraînante. La voix passe super bien! Elle suit bien le style et le ton de l’anime. Quant aux différentes images qu’on voit. On remarque tout de suite qu’on va rigoler. Les 4 protagonistes ont l’air de bien s’amuser. Les OST sont un peu osef. Elle ne transcende pas plus que ça. Elle complète bien l’anime et les actions dans lesquels elles apparaissent. L’ending est complètement barré. Je crois je n’ai jamais autant rit que devant cet ending. Il résume assez bien l’anime! Déjà par son ton très ironique, mais par l’histoire raconter qui est assez semblable à l’histoire de l’anime sans spoil.

Univers (contexte du synopsis) : 5/5

Alors concrètement si c’est un monde fantastique sous LSD. Sans vraiment spoil, l’histoire se passe dans notre monde. Avant de se dévoiler un petit coter imaginaire fantastique. Pour commencer, une prison aussi sécurisée avec des pièges plus fous les uns que les autres. Un boss final impossible à battre. Des épreuves, des capacités et même des phénomènes ne s’expliquent pas rationnellement. Puis nos protagonistes viennent de Britannique, Japon et Amérique. On apprend qu’ils se sont échappés de toutes les prisons du monde. Donc on a affaire à un univers calcéral assez sérieux. Mais rendu au ridicule à côte des protagonistes qui ne pensent qu’à s’amuser. Même si s’échapper de Nanba est impossible, il s’amuse dans la prison avec tout le monde.

Scénario (développement et fil directeur) :  5/5

Nous suivons la petite vie de Jyujo, Uno, Rock et Nico dans la prison de Nanba. Très rapidement, j’ai bien dit TRES rapidement! Nous savons que leur but est de s’échapper. Très rapidement on découvrira aussi pourquoi Nanba est la prison la plus sécuriser du monde. L’anime tourne au ridicule aussi rapidement je pense. Même si c’est drôle, l’humour très très décalé assez lourd serait pesant tout au long de l’histoire. Cependant une intrigue fort aguicheuse et intéressante nous est révélée. L’anime gardera sont traits ironique mais plus l’histoire avancera. Plus nous dévierons vers une histoire assez sombre. Jyugo est mis très en avant avec son histoire. Peu-être que les autres aussi?

Conclusion : 9/10

Nanbaka est un anime qui ne plairait pas à tout le monde, j’en suis certain. L’humour très décaler devient vite lourd. L’omniprésence de couleur vive dans n’importe qu’elle scène. On a vraiment l’impression de regarder un anime sous LSD! Peu-être un manque d’information et de développement sur certain personnage. Juugo est mis très en avant par rapport à son passé. Ce qui amène un trame très intéressante et contradictoire à l’anime. Nous passons en quelque instants d’un anime complètement barré, à une histoire sombre et mystérieuse. J’en dis pas plus je vous laisse découvrir ça et venir en parler avec moi!

Voilà, cette Sélec’Anime est terminée pour aujourd’hui. J’espère que mon avis vous a plu et qu’il vous permettra de découvrir Nanbaka et ca prison sous LSD. N’hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis où me proposer des animes. On se retrouve donc dans 2 semaine pour une prochaine Sélec’Anime.

 

Rastabaloo