Voici la nouvelle Sélec’anime fraîchement diffusé dans les années 2000. Pour une présentation un peu plus personnelle c’est le premier manga que j’ai lu dans ma vie. Et aujourd’hui la totalité des œuvres de Ken Akamatsu je les possède. Aujourd’hui j’ai décidé de vous présenter Love Hina.

Love Hina

Format : Série TV
Origine : Manga
Épisodes : 24
Diffusion terminé du : 19/04/2000 au 27/09/2000
Saison : Printemps 2000
Thèmes : Harem
Genres : Comédie – Ecchi – Drame – Romance – Shônen
Durée par épisode : 23 min
Pour public averti : Oui (nudité modérée)
Age conseillé : 16 ans et +
Éditeur :  Déclic Images / Anime Store (DVD / Blu-Ray)
Licencié en France : Oui
Studio d’animation : Xebec

Studio d’animation déjà présenté lors de la sélec’anime sur To Love ru. Pour rappel nous avons le droit à Shaman King, Pandora Hearts, Shuffles! et Pokemon: The Origin

Staff Animation

Auteur original : Akamatsu, Ken
Réalisateurs : Iwasaki, Yoshiaki
Directeur sonore: Tanaka, Hideyuki
ADR: Lee, Wendee Bortoletto, Marli Artaux, Cyrille
Chara design : Uno, Makoto
Directeur d’animation : Motohashi, Hideyuki / Takami, Akio

Résumé

Il y a quelques années, Keitaro a fait une promesse avec une fille, se retrouver à Todai ensemble. Aujourd’hui Keitaro a 20 ans et a raté par deux fois le concours d’admission pour l’école. Pour éviter de rentrer chez ses parents, il décide d’aller travailler à la pension Hinata qui appartient à sa grand-mère. Les filles du pensionnant le prendront pour un voyeur et lui en ferons voir de toutes les couleurs.

Avis sur l’animé

Personnages (personnalité, charisme, présence, etc…) : 3/5 

Tout d’abord nous avons Keitaro Urashima, le héros de l’histoire.  Il a tout du héros pervers et poisseux malgré lui. Mais reste très gentil et tiens ses promesses! Nous avons ensuite toutes les filles de la pension Hinata. Mitsune est la plus âgée et la première à être arrivé. Elle va jouer de ses charmes pour manipuler Keitaro. Aoyama Motoko est la combattante du groupe, elle fait du kendo et se balade toujours avec son katana. Ce sera le personnage qui acceptera le moins Keitaro avant un moment! Narusegawa Naru est le deuxième personnage principal. L’histoire va beaucoup tourner autour de sont entrés à Todai avec Kei! Su est le génie de la pension, toujours a inventé des trucs, elle possède une force surhumaine et de l’énergie à foison. Le côté humoristique vient beaucoup de ce personnage. Shinobu est la cuistot du groupe et surtout la petite dernière à rentrer dans la pension. Très timide elle se fera une passe assez rapidement !

Aspect visuel (Décors, ambiances, design) et Sonore (OST et génériques) : 3/5 

Si on regarde Love Hina aujourd’hui, on voit de suite qu’il n’y a pas la même qualité d’animation qu’avant. L’anime date quand même de 2000 et je trouve l’animation vraiment très cool pour l’époque. Les décors sont assez cool!  Les personnages ont bien leur identité visuelle, c’est coloré. C’est très agréable à regarder. Quant a l’ Ost de l’anime elles sont plus que oubliables.  Elle ne mon fait aucun effet et seulement quand je les entendais. L’opening n’est pas très original mais très motivant. On comprend tout de suite l’ambiance très décaler de l’anime. Par contre l’ending est plus que bof, j’ai dû l’écouter 2 fois pas plus.

 

Univers et scénario : 4/5

Nous suivons Keitaro dans une double histoire voire même une triple! Premièrement sont entrés à Todai! Qui est une, voir la plus grande école du Japon.  Il va malheureusement échouer plusieurs fois.  Deuxièmement est la promesse faite avec son ami d’enfance de se retrouver à Todai. Malheureusement il ne lui reste que de vague souvenir de la fille et n’arrive donc pas à la retrouver. Troisièmement sa vie au sein de la pension Hinata accompagné de son harem de ces amies avec qui il va vivre plein d’aventure. Pour arriver à un final super-cool et un peu plus imprévisible qu’il n’y paraît.

Conclusion : 7/10

Love Hina est une histoire d’amour assez cool à regarder si on prend en compte la date de sortie du manga/animé. L’aspect assez vieux n’est pas très flagrant grâce au studio Xebec qui est plutôt bon! Plusieurs histoires dans une rendent l’anime assez prenant. Peux-être un gros manque d’une identité auditive ainsi que de rythme dans le milieu de l’anime. Une fin pleine de surprises qui saura tenir en haleine plus d’un/une. Du rire et quelque petite culotte seront aussi au rendez-vous !

PS: Je déconseille vivement la VF, elle est affreuse.

Voilà, cette Sélec’Anime est terminée pour aujourd’hui. J’espère que mon avis vous a plu et qu’il vous permettra de découvrir le harem de Keitaro au sein de la pension Hinata. Pour ceux que ça intéresse, Ken Akamatsu est aussi l’auteur de Negima (terminé) et de UQ Holder (en cours). N’hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis où me proposer des animes. On se retrouve donc dans 2 semaine pour une prochaine Sélec’Anime

Rastabaloo