🎮League of Legends n’est pas qu’un jeu

Le weekend du 2 et 3 Septembre ont eu lieu les championnats d’Europe du cĂ©lèbre jeu en ligne League of Legends, autrement appelĂ©s les « EU LCS Summer Split ». C’Ă©tait la première fois que j’assistais personnellement Ă  ce genre d’Ă©vĂ©nements, et autant vous dire que le retour Ă  la rĂ©alitĂ© fut difficile. Une foule composĂ©e de 10 000 personnes en dĂ©lire, des animateurs au top et des joueurs nous donnant des frissons dans de très beaux matchs. En bref, c’Ă©tait un weekend dĂ©passant largement mes attentes. Et Ă  tous ceux qui croient que LoL n’est qu’une arène de bataille simpliste pour des gamers attardĂ©s, sachez qu’il n’y a eu aucun dĂ©bordement pendant le weekend, et si ce n’Ă©tait qu’un jeu, alors comment expliquez-vous la photo suivante :

La foule prise par lolesports

🎮Un match de 3e place très serré

Le Samedi 2 Septembre, les Fnatic ont remporté 3-2 la 3e place lors de la petite finale contre les H2K. L’équipe anciennement championne du Monde en 2011 et trois années consécutives championne d’Europe, s’est vue perdre 1-3 contre Misfits en demi-finale. C’est durant la 1e game que les Fnatic en ont vu de toutes les couleurs, en se faisant dominer 15 kills à 3 par les H2K. Le réveil sera difficile mais les FNC n’auront pas dit leur dernier mot, car les deux games suivantes, ils n’auront rien laissé passer. Cependant la fatigue se fait ressentir lors de la 4e game, où les Fnatic n’auront eu aucune tourelle mais beaucoup de kills. Enfin, les FNC surpassent le jeu en 25mn et gagnent leur 3e place.

Pour ces deux équipes, les championnats d’Europe auront été largement menés, et ce fut une occasion pour Febiven, ancien Midlaner des Fnatic, de montrer à son ancien mate Rekkles que lui aussi peut dominer. 11 Wins pour Fnatic contre 9 pour les H2K, les EU LCS ont fait trembler le sol de Paris. On espère maintenant que les Fnatic sauront reprendre leur trophée un jour, car selon les fans, cette équipe reste de loin l’une des meilleures européennes. Ci-dessous, je vous ai fait un tableau récapitulatif de la petite finale, avec les principales statistiques de toutes les manches combinées.

🎮La domination des « Kings of Europe »

C’est sans grande surprise que les G2 sont couronnées champions d’Europe, dans une victoire écrasante 3-0 contre Misfits. Les lapins étaient pourtant les grands favoris du public de l’Arena de Bercy, j’étais la seule de toute ma rangée (ou presque) à crier le nom des G2. Cette équipe comportait le seul français de la finale, Hans Sama, fêtant ses 18 ans la veille. Dès que son nom fut prononcé par le présentateur, la grande majorité des fans se sont levés de leur chaise, entonnant une Marseillaise à pleine voix et brandissant des baguettes de pain dans les airs. Et oui, nous avons eu à faire à ce magnifique cliché du combo gagnant béret-marinière, que Romain Bigeard, Manager des Unicorns of Love a bien montré avec sa tenue très.. particulière. Jugez par vous-même, mais il y a eu du grand spectacle !

2e game G2 vs MSF, phase de pick & ban

En ce qui concerne les matchs, G2 s’impose avec un gros écart de 11 kills à 2, 3 drakes, 7 tourelles et un Héraut. Quand on voit le score obtenu par les G2, on se dit qu’aucun Baron n’était nécessaire. Puis les Misfits remontent, même si l’écart reste globalement le même, les lapins Duracell se retrouvent à court de batterie. Enfin la 3e et dernière partie était la plus ardue. À plusieurs reprises Misfits reprenait l’avantage, avant de se faire à nouveau dépasser par les Samouraï. Ces derniers brandissent le trophée des LCS, tandis que les lapins bondissent à toute vitesse vers leur terrier. Mais ne vous y trompez pas, PowerOfEvil et toute son équipe se préparent pour un futur affrontement. Pour une équipe née en 2016, on peut déjà dire que c’est un début prometteur. Ce pourquoi nous attendons avec impatience de les revoir sur scène.

#G2WIN, une belle victoire ! GGWP !

🎮L’avis des Project Conquerors

Nous étions plusieurs de PCS à s’y être rendus, et j’ai ainsi pris soin de recueillir l’avis de mes teammates.

 

Nichois : Grandiose, une super ambiance, pleins de souvenirs, de cadeaux et de partages, et en plus de ça, une super animation de Rito. Pour couronner le tout, des tas de rencontres sympathiques et des filles !

 

Wendella : Je ne me suis pas ennuyée un seul instant, la finale était vraiment incroyable, que ça soit pour la qualité des matchs, que par l’ambiance et les lieux. Les joueurs étaient vraiment à fond et le public aussi. On peut remercier Romain pour avoir mis l’ambiance avec son énergie débordante. Tout le monde est accessible, que ce soit les streamers, les casters et les joueurs.

 

Narkange : L’ambiance était folle, je n’avais presque plus de voix et je pense que c’est pareil pour tout le monde. Le public était à fond derrière le frenchie de FNC et pareil pour Rekkles. Celui-ci a même reçu le titre de MVP de la saison en fin de journée. Les chants et applaudissements du public ont visiblement ému aux larmes celui qui finira troisième. Le lendemain, la présence de Hans Sama a fait la différence. Et le chauffeur de salle Romain des UOL a su enjailler les foules. En espérant que les LCS reviennent vite en France. Mais si l’an prochain ils deviennent régionaux, il y a moyen d’avoir une nouvelle fois un événement de cette ampleur !

 

Lexy : Un moment exceptionnel et unique dans lequel l’ennui n’existe pas, oĂą le suspense est sans fin. Pour faire simple, un Ă©vĂ©nement fantastique.

 

Taekoth : Tout simplement énorme ! On a réussi à mettre l’ambiance pendant les deux jours, cela ne présage que du positif pour l’E-sport.

Ràven : Ce qui m’a le plus marqué, c’est que comparé à d’autres sports, les personnes qui soutiennent une équipe n’hésiteront pas à soutenir l’équipe adverse. Parce qu’au final, ce que tout le monde veut, c’est du spectacle, de belles actions et des matchs serrés. Malgré le chauvinisme français, l’équipe gagnante (sans joueur français) a quand même été acclamée par le public. Enfin je trouve marrant qu’un public ayant souvent une mauvaise réputation dans le jeu (toxic), soit aussi fairplay IRL. Voilà voilà !

Interview avec Sjokz et Deficio

🎮Prochaine étape, les Worlds en Chine

Selon les résultats des Gauntlets, une équipe ira rejoindre les G2 et les Misfits aux mondiaux fin Septembre. Les Gauntlets correspondent aux championnats régionaux. Les 4 équipes ayant le plus de points en combinant Spring et Summer Split, se sont rencontrées pendant trois jours. Cet event a eu lieu pile une semaine après les Play-Offs. Et la troisième équipe qui représentera l’Europe n’est autre que Fnatic !

Le dos de Romain Bigeard, posté sur son Twitter

Alors en attendant, on leur dit GGWP Ă  tous et surtout GLHF pour la suite !

Le Dieu baguette, Romain Bigeard sur Twitter