Phénomène de société, l’esport se développe à « vitesse grand V », son nombre de pratiquants augmente aussi ! Cette discipline fait naître de vrais rêves, c’est pourquoi les écoles gaming et esport ont fait leur arrivée il y a maintenant près de 4 ans en France.

Découvrons ensemble ces fameuses écoles.

Définition écoles gaming et esport

Les écoles de gaming et esport se définissent par leurs formations axées sur l’esport. Elles permettent aux élèves de devenir des joueurs professionnels. Celles-ci mettent en place des accompagnements professionnels réalisés par des coachs expérimentés. En général, ces écoles construisent leur propre équipe pour justement développer la notoriété de leur formation.

Certaines écoles apportent beaucoup d’autres choses au programme afin justement de répondre à d’autres besoins. Les joueurs ne sont pas les seuls à constituer le secteur, l’esport se développe au travers de ces événements, certaines en organisent et forment ainsi les organisateurs de demain. D’autres apportent des réponses sur la recherche de partenariats, le management de joueurs, le community management, le montage vidéo, le graphisme, la gestion de projet, le streaming…

Il est important de comprendre que le secteur se développe énormément, il a besoin et surtout aura besoin de toujours plus de professionnels pour se développer.

Les programmes et durée des cursus

Il existe de nombreuses possibilités, certaines sur une année après le bac, d’autres allant jusqu’à 5 ans après le bac. Pour d’autres, c’est une spécialité après un cursus plus généraliste.

Les programmes sont vastes. Certains vont développer les compétences connexes à ce domaine, en enrichissant le programme d’une diversité d’activités permettant d’accéder à des postes dans le digital. D’autres vont se recentrer sur le niveau de jeu, les conditions physiques, l’état mental afin d’optimiser les chances de devenir l’un des meilleurs joueurs français. Vous y trouverez en général du marketing, de la communication, de l’anglais, parfois même de la diététique.

Problématique des écoles gaming et esport

Aujourd’hui, l’esport est accessible à tous à partir du moment où vous avez internet et un PC ou consoles le permettant. C’est à dire que vous pouvez très facilement accéder à ce domaine. Inutile de chercher une salle, comme nous pourrions l’imaginer avec les autres sports traditionnels. Ce secteur attire, d’autant plus qu’avec les confinements, cela devient une activité remplaçante des activités extérieures.

Le problème est que les jeunes pourraient penser que leur loisir correspond à leur orientation en se fermant les portes à des métiers qui auraient pu les intéresser. C’est donc l’hyper accessibilité de l’esport qui pourrait devenir un problème pour la jeune génération baignant dedans davantage que les autres générations, entre nouvelles technologies, connexion internet plus rapide et situations sanitaires exceptionnelles…

Il faut donc être sûr que c’est la bonne voie. Ensuite autre difficulté : l’esport n’en est qu’à ses débuts. Il est possible de percer, mais aujourd’hui, il compte plus de 2 millions de pratiquants réguliers. Votre enfant est-il l’une des stars de demain ?

Autre problématique qui vient compléter la précédente, si vous choisissez une école esport, il n’y a pas de miracle, est-ce que le cursus choisi lui permettra de devenir joueur professionnel ? Est-ce qu’il intégrera une entreprise pour exercer une activité présente dans l’esport ? Rien n’est sûr, il faut donc bien choisir et réfléchir aux échecs possibles.

Dernière problématique qui me semble également intéressante, est-ce que les écoles ont un niveau d’enseignement suffisant, quelle est la qualité du matériel sur place ? Ne suis-je pas mieux chez moi pour pratiquer l’esport dans un environnement de confiance ?

Les écoles gaming et esport

Je n’ai pas forcément listé toutes les écoles, car malheureusement le secteur reste récent, il est donc difficile de toutes les trouver. Si jamais vous souhaitez faire ajouter votre école, n’hésitez pas à me contacter.

Voici la liste des écoles et formations :

Vous avez besoin de comparer les écoles, n’hésitez pas à effectuer une analyse concurrentielle.

L’état dans tout ça

L’éducation nationale souhaite mettre en place un circuit esport étude d’ici 2025. Dans d’autres pays, il y a des sessions esports directement au lycée, peut-être pourrions-nous voir cela sur notre territoire dans les prochaines années. Comme le disait Samuel Vansingel : « Avec l’introduction dans l’école du jeu vidéo, on fait entrer une sorte de pub dans des établissements qui n’ont pas cette vocation. Le sport enseigné en EPS est libre de droits lui. Là, il s’agit de faire rentrer un objet culturel façonné par des entreprises (Riot, Valve, etc.) ». Cela pourrait générer un véritable problème concernant le principe de neutralité de l’éducation.

Ma conclusion

Je pense que la meilleure école actuellement, c’est celle du bénévolat. Les associations sont nombreuses dans le secteur, certaines plus expérimentées que d’autres et surtout plus anciennes. De mon point de vue, celles-ci apportent un cadre professionnalisant, en télétravail, et ne sont pas regardantes sur les diplômes obtenus auparavant. Aucun coût de formation ou parfois une cotisation très faible, les clubs esports sont en général relativement accessibles. Si vous cherchez une expérience dans l’esport, je vous invite à essayer le site Gaming Jobs qui recense pour ce secteur de nombreuses offres de bénévolat vous permettant de vous faire la main.

Les écoles sont encore trop récentes, trop chères et ne permettent pas d’avoir le recul nécessaire. Le point fort, c’est le temps accordé à la théorie, les moyens matériels et le cadre. Le fait de payer permet d’apporter des disponibilités là où les associations sont, par nature, majoritairement composées de bénévoles qui ont souvent un travail à côté.

Si je devais choisir une formation dans ce secteur, j’en choisirai forcément une plus généraliste afin d’augmenter mon employabilité.

Merci d’avoir pris le temps de lire mon article, n’hésitez pas à découvrir nos autres articles rédigés par des passionnés.