Mais que se passe-t-il du côté de la Chine ?

Alors que la saison de LDL (« League of Legends Development League », la deuxième division du championnat chinois) battait son plein, l’organisateur de la compétition TJ Sports a annoncé la fin prématurée de ladite compétition. Bien qu’aucune raison n’ait été explicitement publiée par l’organisateur, des annonces de restructuration de la ligue ont été faites. Ces annonces arrivent à la suite d’un poste publié par le Jungler des FPX, Zhou ‘Bo’ Yang-Bo, sur le réseau social Weibo. Ce dernier intervient alors que de nombreuses rumeurs de matchs truqués sont apparues ces derniers temps sur la plateforme. Dans son poste, le jeune joueur indique s’être dénoncé auprès de son organisation pour des faits de matchs fixings l’impliquant et qui remontent au temps où il jouait pour l’équipe eStar Young.

Les révélations de Bo sur les matchs truqués

Alors que Tian, le Jungler principal de la structure championne du monde en 2019, a dû mettre la compétition de côté à cause d’un burn-out, c’est le Jungler de l’académie Bo qui l’a remplacé. Jeune talent prometteur de dix-neuf ans, Bo avait rejoint l’équipe académie de FPX durant l’hiver 2021. Il avait auparavant joué l’année précédente pour les eStar Young évoluant en LPL. Après ce changement, les FPX ont enchaîné plusieurs victoires leur permettant d’être à la cinquième place du classement.

Cependant, ces derniers temps, des rumeurs ont commencé à se propager sur les réseaux sociaux chinois. Celles-ci concernaient Bo et son implication lors de matchs truqués avec son ancienne équipe eStar Young. A la suite de cela, Bo a alors posté sur Weibo un message indiquant qu’il avait pris contact avec la direction des FPX quant à des faits de matchs truqués l’impliquant. Dans ce poste, le jeune joueur explique avoir été forcé de truquer des rencontres lors de la saison 2020 de LDL. A la suite de ces révélations, FPX a suspendu son joueur et Riot Games a immédiatement ouvert une enquête.

matchs truqués Bo

Jeune joueur talentueux, Bo avait réalisé une excellente entrée en LPL comme en témoigne ces chiffres.

Les matchs truqués, un fléau pour l’esport

Ce n’est pas la première fois que des faits de matchs truqués éclaboussent le monde de l’esport. En effet, l’accessibilité aux paris esportifs étant très simple, de nombreux cas on déjà eu lieu dans d’autres jeux. Ce fut ainsi le cas pour CSGO avec le scandale de l’équipe IBUYPOWER en 2015. Néanmoins, c’est ici la seconde fois que la deuxième division chinoise est sous le feu des projecteurs pour cette raison. En effet, des révélations de matchs truqués ont déjà éclaté lors de la saison 2019, impliquant cette fois-là les équipes LGD et Rogue Warriors Shark. Riot Games a exposé au grand jour plusieurs cas de matchs truqués concernant l’équipe académie des Rogue Warriors. Le club a alors écopé d’une amende de quelques 420 000 $ et les joueurs de son académie ont reçu des bannissements allant jusqu’à une durée de deux ans.

Un peu plus tard dans l’année, c’est au tour de l’équipe académie des LGD de subir les foudres du célèbre éditeur de jeu. En effet, jugés responsables de nombreux cas avérés de matchs truqués, plusieurs joueurs de l’équipe ont reçu des bannissements. Parmi eux, on retrouvait l’ancien joueur de Team WE Condi avec laquelle il avait évolué en LPL. Ce dernier a écopé d’une peine de dix-huit mois d’interdiction de compétition. A la suite de cela, le joueur a pris sa retraite, mettant fin à une carrière durant laquelle il avait réussi à atteindre les demi-finales des championnats du monde en 2017.

Un danger pour la LPL ?

Cependant, être fermée pour cette raison, c’est une première pour une ligue. D’autant plus que la LDL est l’antichambre des talents chinois de demain, cela pourrait mettre en péril la LPL. La ligue double championne du monde pourrait en effet être elle aussi secouée par des scandales de matchs truqués. De nombreux autres joueurs ayant joué en LDL et jouant actuellement en LPL pourraient être eux aussi impliqués.

L’une des raisons évoquées pour les causes de ces matchs truqués est la faiblesse des salaires dans les équipes académiques. Effectivement, de nombreux jeunes joueurs sont sous payés, ce qui favorise l’apparition de matchs truqués. De plus, la LPL est très importante en Chine et les joueurs sont jeunes. On peut donc imaginer qu’ils subissent de nombreuses pressions extérieures pouvant mener à des situations similaires. Ces éléments seront pris en compte par l’enquête de Riot Games et des décisions seront sans doute prises.

Pour le moment, seule la LDL a été suspendue. La saison régulière de LPL va bientôt connaître son dénouement, à la suite de laquelle se dérouleront les playoffs. La décision de FPX de suspendre Bo implique un retour de Tian. Ainsi, le champion du monde 2019 a dû sortir de sa pause. Il sera donc intéressant de voir les conséquences du retour de Tian sur le niveau de jeu des FPX.

Le mot de la fin

Vous pouvez lire ou relire nos articles concernant la semaine 8 du LEC Spring Split ici. Le résumé des matchs du weekend est à retrouver comme chaque lundi à 21H sur le twitter de Minaax. N’hésitez pas à revoir les games sur le site officiel de Lolesports, et à consulter nos autres articles League of Legends. Nous avons aussi une chaîne Twitch et un site réservé à tous nos tournois esports. N’hésitez pas à y jeter un coup d’œil !