Le 6 mai 2021 est une sombre journée pour le monde du manga : Kentaro Miura, l’auteur de Berserk, s’est éteint à l’âge de 54 ans. Nous apprenons cette triste nouvelle aujourd’hui, à l’heure où j’écris ces lignes, le 20 mai 2021. Focus sur Kentaro Miura et sur l’œuvre de sa vie, le légendaire Berserk.

 

Kentaro Miura, un mangaka entré dans la légende

Kentaro Miura est né le 11 juillet 1966 dans la préfecture de Chiba au Japon. Enfant d’un dessinateur de story-boards publicitaires et d’une professeur d’art plastique, Miura se met très tôt à dessiner, dès la maternelle. 

A l’âge de 10 ans, Miura dessine déjà son premier manga, Miuranger. Il est publié dans son école pour ses camarades de classe. Puis, en 1977, Miura crée son deuxième manga, Ken e no michi. Ensuite, au lycée en 1982, Miura décide de suivre un cursus artistique. 

Kentaro Miura, auteur de Berserk

Professionnellement :

Alors âgé 18 ans, Miura devient l’assistant de George Morikawa sur l’œuvre cultissime Hajime no Ippo. C’est un excellent manga de boxe encore publié de nos jours. Morikawa est alors impressionné par le niveau atteint par Miura. Il le renvoie, disant qu’il n’a plus rien à lui apprendre.

Hajime no Ippo

En 1985, il rejoint l’université d’art Nihon grâce à son manga Futanabi, qui lui a valu une nomination au prix du Meilleur nouvel auteur du Weekly Shonen Magazine. Ce dernier est le magazine de publication de Hajime no Ippo, Rent-a-Girlfriend ou encore Tokyo Revengers pour ne citer qu’eux. Cette nomination lui permit de commencer la même année sa première série, Noa, qui ne fut malheureusement pas un succès.

En 1988, 1990 et 1992, il travaille avec Buronson, scénariste du légendaire Hokuto no Ken, plus connu en France sous le nom de Ken le Survivant ! Ils réaliseront 3 mangas ensemble.

Toujours en 1988, Miura publie un premier prototype de Berserk qui lui fera obtenir la seconde place d’un concours organisé par Hakusensha, l’éditeur du futur succès que sera Berserk. Et en effet, en 1989, Berserk commence à être publié et devient une série à succès. Ce succès s’étend même en dehors du Japon. Le tirage total de la série s’élèvera à 50 millions d’exemplaires en 2021.

 

Miura continuera de dessiner Berserk jusqu’à sa mort, le 6 mai 2021. 32 ans de publication ininterrompue. 40 tomes publiés. 363 chapitres. 

Berserk, l’œuvre d’une vie

Berserk est une œuvre maîtresse de la Dark Fantasy, que ce soit au Japon, où elle a été pionnière, ou dans le reste du monde. Le manga est prépublié depuis 1989 dans le magazine Young Animal de l’éditeur Hakusensha. Berserk est reconnu pour son intensité, que ce soit par les thèmes abordés, très durs, très crus, ou par le dessin de Miura, magnifique et incroyablement détaillé. 

Ce dernier point est d’ailleurs responsable du long rythme de sortie entre chaque tome. Miura portait un intérêt certain au détail de chaque planche, au point qu’il n’était pas rare que ce dernier recommence de zéro une planche presque terminée. Il est fascinant de voir l’évolution du niveau de dessin de Miura. Plus de trente années sépare les premières planches de Berserk, sorties en 1989, et les dernières, sorties en début d’année.

BERSERK © Kentaro Miura / Hakusensha, Inc., Tokyo

Histoire et thèmes :

L’histoire de Berserk est sombre, destinée à un public mature.Et aussi génial que soit ce chef-d’œuvre, il n’est malheureusement pas à mettre entre toutes les mains. Plantons le décor : Berserk se passe pendant le Moyen-Âge, sur des terres similaires à l’Occident d’antan. Cependant, il s’agit d’un manga de fantasy. Ainsi, de nombreuses créatures à l’apparence démoniaque sont présentes. Les actes sont représentées crûment, abordant des thèmes graves et/ou sensibles comme la pédophilie, l’inceste, les massacres, les dérives de la religion… 

Même s’il y a de véritables monstres dans l’univers Berserk, l’homme est loin d’être représenté comme un saint. Il est parfois aussi monstrueux que le monstre lui-même. Berserk pousse donc à la réflexion sur l’homme et ses parts sombres. 

BERSERK © Kentaro Miura / Hakusensha, Inc., Tokyo

Synopsis :

Guts, un ancien mercenaire désormais connu sous le nom de « l’épéiste noir », cherche à se venger. Après une enfance tumultueuse, il trouve enfin quelqu’un qu’il respecte et en qui il croit pouvoir avoir confiance, mais tout s’écroule lorsque cette personne lui enlève tout ce qui est important pour lui afin d’assouvir ses propres désirs. Désormais marqué par la mort, Guts est condamné à un destin dans lequel il est poursuivi sans relâche par des démons, nommés Apôtres.

Se lançant dans une quête effroyable et pleine de malheurs, Guts, armé d’une épée massive et d’une force monstrueuse, ne laissera rien l’arrêter, pas même la mort, jusqu’à ce qu’il puisse enfin prendre la tête de celui qui l’a dépouillé lui et sa bien-aimée de leur humanité.

 

Adaptations animées :

Fort de son succès, Berserk a eu droit à plusieurs adaptations animées, plus ou moins réussies. La première adaptation animée, sortie en 1997, couvre les volumes 4 à 13, soit l’arc de “l’âge d’or”, racontant le passé de Guts. Puis, trois films d’animation en image de synthèse sortent entre 2012 et 2013, narrant le même arc. Ces trois films sont par ailleurs disponibles sur Netflix. Enfin, une dernière adaptation animée est réalisée, toujours en image de synthèse au grand dam de beaucoup de fans, racontant les événements se passant après les films.

 

Adaptations en jeu vidéo :

Si Berserk a eu droit à des adaptations animées, il est important qu’il a aussi eu droit à plusieurs adaptations en jeu vidéo. Le premier, Sword of the Berserk: Gut’s Rage, est un hack and slash sorti en 2000 en Europe sur Dreamcast. Il se déroule entre les volumes 22 et 23 et a droit à un scénario original écrit par l’auteur lui-même ! Il n’est malheureusement pas sorti en France. Puis vient Berserk Millennium Empire Arc: Chapter of the Holy Demon War, le second jeu. Il est sorti sur PlayStation 2 en 2004 au Japon et en Corée du Sud uniquement. Le jeu suit l’histoire du manga, du volume 22 à 27. Enfin, le troisième jeu se nomme Berserk and the Band of the Hawk. C’est un musou, sorte de beat’em all à grande échelle. Il est sorti en Occident en 2017 sur PlayStation Vita, 3 et 4 et Steam.

Par ailleurs, il est aussi important de mentionner l’impact qu’a eu Berserk sur le monde du jeu vidéo. Par exemple, Dark Souls est grandement inspiré de Berserk dans son esthétique et son univers.

 

 

 

 

Berserk est pour moi une œuvre incroyable et intemporelle. Pour preuve, en 32 ans de publication, le manga n’a pas pris une seule ride. Beaucoup de gens l’ont découvert plusieurs décennies après le début de sa prépublication. Les personnages seront ancrés en moi, comme si j’avais pris part à leur aventure. Merci Miura. « Il est mort en faisant ce qu’il souhaitait faire, nul doute qu’il était heureux » disait Guts. 

BERSERK © Kentaro Miura / Hakusensha, Inc., Tokyo

 

Retrouvez Berserk sur le site de l’éditeur Glénathttps://www.glenat.com/manga/series/berserk

Et n’hésitez pas à lire les articles de notre site web rédigés par une équipe talentueuse !