Après de nombreuses rumeurs et d’encore plus nombreuses fuites, Microsoft a présenté ce jeudi 24 juin son nouveau bébé : Windows 11. Microsoft a ainsi présenté son nouvel OS lors d’une conférence en direct. Nous allons donc voir ici ce que Windows 11 a à nous proposer.

 

Début de la présentation

Cela fait maintenant 35 ans que Windows existe. Après de nombreuses itérations avant lui, c’est au tour de Windows 10 de tirer sa révérence pour laisser place à Windows 11.

L’esthétique est bien sûr la première différence que l’on peut observer entre Windows 10 et Windows 11. Windows 11 adopte une esthétique bien plus arrondie que les récentes version de Windows. Les bordures des fenêtres/onglets sont ainsi arrondies au lieu d’être carrées. Aussi, la barre des tâches est désormais au centre par défaut, ce qui fait penser au système d’exploitation d’Apple. Rassurez-vous chers réfractaires, il reste possible de la placer comme avant, vers la gauche. Les transitions entre les différentes fenêtres sont aussi plus fluides, donnant toujours cette impression de MacOS. L’interface est elle aussi plus moderne et épurée, avec un mode Démarrer plus simple, moins fouillis.

Ce Windows 11 n’est cependant pas juste un changement esthétique. Selon Microsoft, l’OS est plus rapide, la navigation internet est aussi plus fluide et les mises à jour seraient aussi plus rapide, étant moins lourde. Et bien entendu, Windows 11 serait la version la plus sécurisée de Windows.

Fonctionnalités

Ce Windows 11 prendra en charge les widgets grâce à une page dédiée complètement personnalisable (taille des icônes, disposition, etc…).

Il est aussi possible de sélectionner des mises en page prédéfinies afin de pouvoir agencer au mieux les fenêtres sur votre écran. Ainsi, lorsque vous travaillez sur plusieurs applications simultanément, votre espace de travail est bien mieux géré, plus facilement. Pareillement, si vous utilisez plusieurs écrans, lorsque vous débrancherez un des écrans secondaire, les fenêtres/applications ouvertes sur ce dernier ne viendront plus directement sur votre écran principal mais bien sur la barre des tâches, de façon à ce que vous ne soyez pas dérangé. Enfin, si vous rebranchez l’écran en question, les fenêtres qui étaient ouvertes dessus retourneront à leur emplacement précédent sans intervention de votre part.

Vient ensuite l’implémentation de Microsoft Teams directement dans Windows 11. Teams adopte ainsi une nouvelle interface, afin de viser un plus grand public, ce dernier étant surtout réservé aux professionnels. La présentation insistait sur la simplicité de se connecter aux autres grâce à cet outil, peu importe l’appareil.

Enfin, Windows 11 est bien entendu optimisé pour les ordinateurs classiques, mais aussi pour les ordinateurs tactiles. Ainsi, lorsque vous passez en mode tactile, l’interface de Windows 11 se modifie, les icônes s’espacent les unes des autres, certains boutons sont grossis, etc… Tout cela afin de faciliter la prise en main et l’ergonomie de tous quel que soit l’utilisation. La reconnaissance vocale est devenue aussi plus précise, notamment grâce à la ponctuation automatique. Les stylets tactiles bénéficieront d’un retour haptique afin d’améliorer la prise en main.

 

 

Windows 11 ou l’OS pour tous

« If you’re a gamer, Windows 11 is made for you » (Si vous êtes un gamer, Windows 11 est fait pour vous) a déclaré Panos Panay, le créateur de Surface et CPO de Microsoft. Le Xbox Game Pass sera intégré par défaut à Windows 11 au travers de l’application Xbox. Ainsi, de meilleures performances seront possibles grâce au nouveau système d’exploitation de Microsoft. La prise en charge de l’auto-HDR, technologie déjà présente sur les Xbox Series, arrive sur Windows 11. La technologie DirectStorage arrivera aussi sur Windows 11. Cette dernière permet de passer outre le processeur pour charger les textures depuis le SSD vers la carte graphique. Cela permet un gain de temps en réduisant les temps de chargements des jeux. Notons aussi l’intégration de XCloud, le service de streaming de jeu, dans l’application Xbox.

Le Microsoft Store passe aussi par une transformation totale. Le Store a été repensé et recréé pour qu’il soit plus rapide. Si son interface a été modifiée, son fonctionnement aussi. Ainsi, les développeurs peuvent à présent commercialiser tout type d’application sur le store, quelle que soit la technologie utilisée. Enfin, si les développeurs veulent utiliser une méthode de paiement dite alternative, alors Microsoft ne prendra aucune commission, chose étonnante. Pour les méthodes de paiement classiques, Microsoft prendra 15% des revenus pour les applications et 12% pour les jeux. A titre d’exemple, Google et Apple prennent 30% de commission.

Enfin, dernière surprise, et pas des moindres : Windows 11 supportera nativement les applications Android, grâce au partenariat avec l’Amazon App Store. Bonjour TikTok, Snapchat et autres applications populaires trop longtemps restées éloignées des ordinateurs.

 

Le mot de la fin

Panos Panay annonce en terminant cette conférence que la force de ce Windows 11 est avant tout la liberté permise par ce dernier.

Windows 11 arrivera cet automne. Il sera, à la manière de Windows 10, gratuit pour les utilisateurs de versions de Windows antérieures. Par ailleurs, pour les utilisateurs de Windows 10, le passage à la nouvelle version se fera de la même façon qu’une simple mise à jour de l’OS. Pour les PC n’utilisant pas encore Windows, il faudra cependant acheter une licence Windows.

Quant au matériel requis pour pouvoir faire tourner Windows 11, le voici :

 

Si vous désirez en apprendre plus sur Windows 11 : microsoft.com/windows-11

 

N’hésitez pas à lire les articles de notre site web rédigés par une équipe talentueuse !