Nous l’avons tous attendu et il nous tardait de revoir enfin un peu de compétition sur League of Legends, mais cette fois, c’est parti ! Les 10 équipes qui composent la LEC ont donné le coup d’envoi du spring split vendredi dernier, avec une très belle série de match étalée sur le week-end.

Un premier jour et déjà quelques surprises.

     Les Lions plus forts que les abeilles

Nous n’avons pas eu à attendre longtemps avant de voir les premières surprises de ce week-end. Vitality, une des deux supers teams annoncées, a chuté face à une équipe des MAD Lions avec deux rookies. Le plan de jeu des Lions était plus simple à exécuter avec un combo Diana et Yasuo bien lancé par le jungler Elyoya. Le jeune botlaner Unforgiven s’est vu jouer Karthus au bot pour pouvoir commencer sans trop de pressions son premier match au plus haut niveau. Les champions d’Europe ont donc pulvérisé Perkz et compagnie, ne laissant aucunes chances à la structure française qui s’est dont inclinée pour son premier match.

LEC super week

Le jungler des MAD Lion a crucifié les Vitality

     Vieux rois contre jeunes gardes

Le dernier match de la soirée opposé Fnatic et BDS. L’expérience des vieux briscards contre la fouge de la jeunesse. Upset contre Adam. Ce match était surement le plus attendu de vendredi compte tenu des dramas entre les deux joueurs. Et il n’a pas fallu longtemps à la jeunesse pour allumer les premiers feux de la révolte. Adam, Cinkrof et NuclearInt ont très rapidement donné le ton : nous ne sommes pas là pour faire de la figuration. Solo kill de Nuclear sur son vis-à-vis, Adam qui bully Wunder, les fan Orange et Noir ont sué plus d’une fois dans cette partie. Mais c’était sans compter une meilleur draft côté Fnatic et un Hyllisang impérial sur son Rakan. Malgré une volonté de ne jamais abandonner, la structure suisse s’est inclinée devant le teamfight supérieur des Fnatic. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que BDS n’est pas venu pour jouer aux billes et pourrait être une sacrée surprise de ce split.

     Malgrang s’en va en guerre

L’ancien sub des champions de Corée, Dawmon Kia, a fait ses débuts en LEC hier dans une équipe Rogue pragmatique, contre des joueurs SK Gaming pas encore tout à fait roder. Pourtant, tout semblait bien commencer pour ses derniers avec quelques picks bien trouvé par Gilius, et aidé par Comp qui préférait garder son flash pour le prochain match. Mais c’était son compter Malgrang sur un Xin Zhao convainquant et une composition d’équipe plus facile à jouer. Comme l’a dit Caedrel pendant le cast « en début de saison, quand les équipes n’ont pas encore eu beaucoup de scrims, le plus simple c’est de jouer le scaling et les teamfigts ». Et ça tombe bien, c’est la spécialité des Rogues depuis la création de l’équipe. Il ne reste plus qu’à confirmer face à des grosses écuries pour savoir si le départ d’Inspired et de Hans Sama ne vont pas laisser un trop grand vide dans cette équipe.

LEC super week

Malrang, le nouveau jungler des Rogues

     Les samouraïs affutent encore leurs lames

Il est clair que l’équipe d’Ocelote nous avait habitué à être plus tranchante, mais depuis quelques splits, les lames semblent s’être émoussées. Mais que les supporters de Caps et compagnie ne s’inquiètent pas trop, nous avons vu de bonnes choses dans le match imposant l’équipe espagnol à XL. La volonté de surprendre est toujours là comme en témoigne le pick Corki pour BrokenBlade. La botlane Flakked Targamas a bien tenu son rang malgré son statut de rookie, le support français a même récupéré le mvp du match ! Cependant, nous retrouvons encore quelques erreurs, que ce soit des placements un peu hasardeux ou des missplays. Il aura quand même fallu une âme des océans, un elder drake et 40 minutes aux joueurs de G2 pour se débarrasser d’une équipe XL pas tellement terrifiante. La machine se met doucement en route. Espérons qu’elle ne cale pas trop souvent.

     Les lapins contre Astralis

Il s’agissait surement d’un match dont tout le monde, sauf les fans des équipes respectives, n’avait pas grand-chose à faire. Astralis a toujours été une équipe qui a déçu et qui ne jouera pas grand-chose cette année encore. Et Misfit a toujours réussi à tirer son épingle du jeu, sauf dans les playoffs. Un stomp était à prévoir, mais nous nous trompions magistralement. Astralis a décidé d’attaquer ce spring split du meilleur des manières en mettant les Lapins en difficulté assez rapidement. Dajor prenant le meilleur sur Vetheo grâce à un kill en solo. Mais il ne faut pas vendre la peau d’un lapin avant de l’avoir tué. Grâce à une composition d’équipe basée sur les escarmouches avec Diana, Yasuo et Nautilus, les Misfits sont revenus dans la partie grâce à plusieurs catchs et objectifs. Malgré une belle défense, les coéquipiers de Dajor se sont inclinés en 40 minutes. Mais qui sait ce qu’Astralis nous réserve pour le reste du split ?

Une deuxième journée plus dans la logique

     Rogue confirme contre Misfits

Comme un roc, Rogue a su contenir les agressions d’une équipe Misfit entreprenante avec deux kills pris rapidement sur Larssen. Mais il semblerait que les vides laissés par les départs d’Hans Sama et d’Inspired soient bien comblés pour le moment. Malgrang et Comp étant les acteurs principaux de la victoire contre les Lapins. Malgré un mercato qui semblait un peu faible, Rogue semble garder son statut de titan de la saison régulière. Reste à voir ce que cela peut donner pendant les play offs.

     BDS lance enfin sa campagne européenne

Les petits nouveaux de BDS avaient à cœur de trouver leur première victoire contre un équipe d’XL qui n’avait pas vraiment montrer grand-chose pour son premier match. Mais le match ne commence pas si bien que ça pour les rookies. Adam se fait bully par Finn dans un match up Irelia contre Ornn, xMatty et Limit se font encore dominés sur la botlane. Il revient à Nuclearint et à Cinkrof de redresser la barre.  La game a été aprement disputé, les deux équipes enchaînant les escarmouches, mais aussi les erreurs. Il faudra attendre la 35e minute pour que Nuclearint et son jungler prennent les choses en main et pulvérisent l’équipe adverse. BDS vient enfin de prendre sa première victoire !

LEC super week

Adam et les BDS peuvent ils continuer de créer la sensation de ce split ?

     Sk Gaming croque les Lions

Avec une composition d’équipe assez similaire à la première game, les MAD LIONS cherchaient à confirmer leur statut de champion d’Europe face à une équipe SK Gaming en quête d’une première victoire. Malgré un très bon début de parti, les Lions se font surprendre par plusieurs escarmouches qu’ils n’arrivent pas à gagner. Ils voient alors leur avantage au gold fondre comme neige au soleil. Et avec une âme de dragon techno-chimique et un buff Nashor, SK Gaming semble être inarrêtable. Enfin, c’est sans compter la capacité des Lions à sortir des teamfight tout simplement miraculeux. Un dragon ancestral en poche et un Nashor à côté, cette game était encore partie pour durer. Il faudra attendre la 54e minute pour voir SK Gaming s’imposer au bout d’une partie à la fois haletante et qui nous fait parfois nous questionner sur l’équilibrage de ce jeu.

     G2 sans surprise

Ne soyons pas choqué, le résultat de ce match était quasiment couru d’avance. G2 n’a pas laissé la moindre chance à l’équipe d’Astralis et a été chercher sa 2e victoire tranquillement. A noté que la botlane des Samourais semble vouloir montrer sa flexibilité malgré son statut de rookie. Targamas a été impeccable sur son Pyke et Flakked n’a pas eu à forcer sur Séraphine. Notons aussi la performance de Broken Blade sur Graves qui a décidé de prendre cette partie à bras le corps et d’interdire à ses adversaires de faire quoi que ce soit. Il ne reste qu’à prier pour qu’Astralis trouve une victoire cette saison, sinon le 0/18 n’est pas exclu.

     Fnatic gagne le match de la semaine

C’était le match le plus attendu de cette super week. Le choque entre les deux équipes qui étaient pressenties pour gagner le split avant même que celui-ci ne commence. Et ce match a tenu ses promesses. Il y a eu de tout, Wunder qui semble revenir en état de grâce, des abeilles qui ne lâchaient rien, de l’action à ne plus savoir quoi en faire. Mais avec une composition presque intuable, avec en soutient un Zilean bien senti, les Fnatics ont su faire le dos rond pendant le mid game. Une fois la tempête jaune passée, ils ont pu rattraper le retard aux golds et aller chercher la deuxième victoire de leur week-end.

LEC super week

Cette itération de Fnatic est elle la meilleur de la structure ?

Une bonne fin de week-end, enfin pas pour tous

     BDS trébuche à nouveau

Pour leur dernier match de la super week, les BDS se voyaient affronter les MSF. Les premiers voulant rester dans leur lancée, les seconds ayant à cœur de ne pas rester sur deux défaites de suite. Malgré un bon début de partie de l’organisation suisse, cette dernière n’a pas réussi à emballer la partie, permettant aux Misfits de prendre les bonnes décisions, notamment avec une bonne action : prise de temps, fight au drake remporté et un ace. Vetheo sur Sylas est alors devenu trop costaud pour qu’Adam et compagnie puisse y faire quelque chose.

     Vitality coule complètement

Décidément, la super team de Vitality n’y arrive pas ! Cette fois, c’est contre une équipe tenance d’Excel que les abeilles sont venues chuter. Pourtant, ce match sembler largement à la portée des jaunes et noires qui espérer marquer une première victoire tant attendue par tous les supporters. Alors même si cette équipe attirent les foudres de la communauté, il est important de rappeler que ce n’est que le début de saison et qu’elle a encore largement le temps de retrouver un second souffle. Ce n’est pas la première fois qu’une équipe commence avec trois défaites et arrive à trouver le chemin des play-offs. On ne peut que leur souhaiter !

     Rogue, les titans de la saison régulière

Opposé à Astralis pour ce dernier match de la super week, les Rogues n’ont pas eu de mal à se défaire de leurs adversaires. Malgré une première dizaine de minutes bien négocié de la part d’Astralis, il n’aura pas fallu longtemps à Malgrang et ses coéquipiers pour reprendre l’ascendant dans ce match. Il n’aura fdallu alors que 24 minutes et  13k golds d’avance à Rogue pour s’imposer sans difficulté, terminant ainsi invaincu lors de cette super week.

Ce roster Rogue peut il vaincre la curse et gagner les LEC ?

     Fnatic sans trop forcer

Pour son dernier match de super week, l’équipe menée par Hyllisang n’a pas eu à trop forcer et a même fait preuve d’un early game convaincant. Les Fnatics ont gardé la main sur toute la partie et malgré les efforts de Jezu, Sk Gaming n’a pas réussi à combler son retard. Les oranges et noirs terminent eux aussi cette première semaine avec 3 victoires à leur actif. Mais attention à ne pas se reposer sur ses lauriers, comme le disait le coach Yamato : il reste encore beaucoup de chose à voir et à améliorer avant que ce roaster soit à son prime.

     Long live the new kings

C’était un match que beaucoup attendaient aussi ! Le clash entre l’actuel champion d’Europe en titre et l’équipe la plus titrée en Europe. Alors oui, ces deux formations n’ont plus les mêmes joueurs, mais on sent que le niveau est encore là. Les rookies récupérés ne sont clairement pas venus pour jouer aux billes, mais compte bien se faire une place de choix parmi les meilleurs joueurs de la ligue.  Mais malheureusement pour Ocelote, ce sont les Lions qui ont su mieux tirer leur épingle du jeu, avec une composition bien trouvé. Targamas s’est vu mis sur une Yuumi se qui a considérablement réduit le potentiel de play-making du meilleur support français actuellement.

Une première semaine riche en rebondissement !

Quel constat pour cette première semaine ? Et bien il semblerait que les saisons suivent et se ressemblent. Nous retrouvons encore et toujours les mêmes équipes en haut et en bas du tableau. Cependant, la saison ne fait que commencer et il est inconcevable de penser que ce roaster Vitality ne fasse pas mieux que ce qu’y nous a été promis !

Rogue est une belle surprise, à l’opposé des abeilles. C’est une équipe que beaucoup de casters et créateurs de contenu ne voyaient pas vraiment s’imposer. Et pourtant nous les retrouvons en haut du panier, avec Malgrand et Comp qui remplissent parfaitement les vides laisser par Inspired et Hans Sama.

En tout cas, cette nouvelle saison des LEC s’annonce riche en action et prometteuse. Nous avons hâte d’être à la semaine prochaine !

 

Si nos articles vous plaise, vous pouvez les retrouver ici !