Deux ans après sa sortie, la popularité d’Overwatch n’a pas diminuée. De plus, l’arrivée de l’Overwatch League cette année ne fait que confirmer cette tendance. Le nombre de spectateurs non initiés étant en constante augmentation, nous revoyons ensemble les bases d’Overwatch !

Le jeu

Overwatch est un FPS (jeu de tir à la première personne) développé par Blizzard Entertainment (World of Warcraft, Heroes of the storm, Diablo, Starcraft) sorti le 25 Mai 2016. Il est le résultat du projet Titan, un projet initialement pensé pour être un MMORPG (jeu de rôle en ligne massivement multijoueur), expliquant ainsi l’univers très approfondi de Overwatch. (Univers que je pourrais expliquer dans un autre article si cela vous intéresse).

À l’image d’un MOBA, le jeu propose plusieurs rôles et un gameplay propre à chaque personnage, ce qui le rend particulier parmis les FPS.

Les héros

Un match d’Overwatch se joue entre deux équipes de six joueurs, la composition de chaque équipe évolue selon la Méta, mais habituellement une équipe équilibrée se compose de 2 héros de chaque rôle que nous allons voir ci-après.

A) Les tanks

Un tank est un héros ayant beaucoup de vie ou d’armure pouvant absorber une grande quantité de dégâts. Il est souvent en première ligne et protège son équipe. Dans Overwatch, ils sont au nombre de six que l’ont peu diviser en deux catégories :

  • Les mains tanks: Possèdent un bouclier et peuvent couvrir l’attaque : Reinhardt • Orisa • Winston

  • Les Off-tanks: Possèdent une capacité d’absorption des dégâts ou un soin personnel rapide. Ils tiennent la première ligne avec le main tank : D.VA • Zarya • Chopper

B) Les soutiens (ou healer)

Les soutiens sont principalement en charge des soins des membres de leur équipe. Ils se divisent plusieurs en catégories.

  • Heal Monocible: Ne peuvent soigner qu’une seule cible à la fois avec un heal puissant : Ange • Ana • Zenyatta

  • Heal de groupe: Possèdent un soin de zone pour les alliés proches : Lucio • Moira • Brigitte.

  • Exception des soutiens: Symmetra ne soigne pas mais peut fournir un bouclier à ses alliés. Elle possède également un système de défense via ses tourelles et son bouclier. (Je me suis moi même souvent questionné sur sa présence dans la catégorie soutien)

C) Les attanquants (DPS)

Infligeant des lourds dégâts, leur rôle principal est de tuer l’équipe ennemie, avec principalement 5 types de gameplay.

  • Les flankers: Combat rapproché avec une grande mobilité, ils vont contourner l’équipe ennemie (flank) pour déranger ou récupérer les soigneurs : Genji • Tracer • Sombra

  • Les hits scans: C’est un type personnage qui ne va pas avoir de temps mort entre le moment ou vous pressez la gâchette et le moment ou la cible subit les dégâts. La balle touche directement la personne ciblée. Grâce à leur longue portée ils se trouvent généralement sur des points élevés, ils peuvent également se trouver derrière les tanks: Mc cree • Fatale • Bastion • Soldat 76

  • Les projectiles: L’exact inverse des hits scans. Le projectile doit arriver jusqu’à la cible pour le toucher, ce qui pose une difficulté d’anticipation des mouvement de la cible : Pharah • Chacal • Hanzo . Ce sont des personnages jouant à distance, souvent derrière les tanks ou dans les airs pour Pharah (qui a la capacité de voler)

  • Les défenses: Personnages pouvant garder un point grâce à leurs capacités : Mei avec son mur de glace et son iceberg (invulnérabilité) qui permettent de temporiser un point et Torbjorn avec sa tourelle.

  • Corps à corps (Cac): Une portée très faible avec une capacité secondaire de fuite en cas de difficulté. Ils sont souvent considérés comme étant très efficace contre les tanks d’où leur place en première ligne : Faucheur • Doomfist .

Tous les personnages ont une attaque ultime (ultimate) qui se charge au cours de la partie et en fonction des actions réalisées. Ces ultis sont des attaques ayant un impact plus ou moins grand sur la partie.

Les cartes (maps)

Les matchs se déroulent sur des cartes de différents types.

  • Les escortes (Payload) : Le but est d’escorter un convoi du début de la map jusqu’à un point final en passant par divers point de contrôle. Une équipe l’escortera tandis que l’autre empêchera sa progression dans un temps imparti. A chaque point de contrôle capturé, le lieu de réapparition (Spawn) des personnages morts sera le dernier point capturé : Dorado • Junkertown • Route 66 • Observatoire Gibraltar

  • Les captures de point (2CP) : Ici l’objectif est de capturer deux points sur une carte. Pour capturer un point, il faut être présent dans une zone définie sans qu’un ennemi soit également présent : Hanamura • Horizon colonie lunaine • Temple d’anubis • Usine Volskaya

  • Les hybrides : Mélange entre les 2CP et les Payloads. Il faut dans un premier temps capturer un point puis escorter le convoi de ce point jusqu’à la fin de la carte : Blizzard World • Eichenwalde • Hollywood • King’s Row • Numbani

  • Contrôle (King of the hill ou KOTH) : Très proche du 2CP, Dans ce type de carte l’objectif est de capturer et de conserver un point jusqu’à la fin du temps imparti. Le temps se compte en pourcentage, la 1ere équipe à 100% remporte le point. Il faut réussir à gagner deux points pour valider la carte. (Principe d’un Bo3, Best of 3. Le 1er arrivé à deux victoires remporte la partie) Oasis • Tour de Lijiang • Ilios • Népal

    La Scène compétitive

La scène e-sport d’overwatch se divise en 3 leagues selon le niveau.

  • L’Overwatch League est la plus haute instance, où les meilleurs joueurs s’affrontent. Nous sommes à la 1ere édition de cette league composée de 12 équipes allant de 6 à 12 joueurs. Ces équipes sont des franchises représentant des grandes villes autour du monde. Par exemple les Londons Spitfire, New York Excelsior ou encore les Shanghai Dragons. Il est possible d’imaginer pour les prochaines éditions l’apparition de nouvelles équipes représentant de nouvelles villes mais je suis ici dans la pure hypothèse personnelle vu la hype autour de cette league. Notons la présence de 4 Français dans cette league : Les Dps Terence « SoOn » Tarlier, Dylan « aKm » Bignet. Le healer Benjamin « uNKOE » Chevasson et le Tank Gaël « Poko » Gouzerch. Mes encouragements à eux !

  • L’Overwatch Contenders est la league juste en dessous. Divisée en 7 régions (Amérique du Nord, Amérique du sud, Chine, Europe, Corée, Australie et Asie-Pacifique) avec 12 équipes dans chacune d’entre elle. Les affrontements ne font qu’entre les équipes d’une même région. Il s’agit ici d’un moyen pour les joueurs de montrer leur capacité pour espérer une place en Overwatch League. On retrouve également des écoles de grande équipe comme par exemple la Mayhem Academy de l’équipe Florida Mayhem évoluant en OWL.

  • L’Open Division est ouverte à tout le monde, également divisée en région. Il faut simplement une équipe et s’inscrire en ligne selon la région. A noter que les 4 meilleures équipes de l’open division rencontreront les 4 dernières des Contenders pour d’éventuelles relégations.

Le format d’un match Overwatch sur la scène e-sport est un affrontement de deux teams sur 4 cartes, une de chaque type. Le vainqueur est celui qui en gagne 3 sur 4. Dans le cas d’une égalité 2 partout, une carte de type KOTH est rajoutée.

Nous arrivons à la fin de cette « rapide » présentation d’Overwatch ! Cet article est avant tout pour expliquer les bases du jeu au néophytes. Par la suite je pourrais vous expliquer les bases de la stratégie sur le jeu, les différentes compositions et méta si vous le voulez !

Je vous laisse sur le lien du programme Overwatch League, je ferais un article sur les matchs de cette nuit demain !

https://overwatchleague.com/fr-fr/schedule