Bonjour à tous !

La semaine dernière nous avons vu ensemble l’animé Madoka, nous étions parti d’un seinen avec une analyse en profondeur de ce dernier. Aujourd’hui la chose est un peu différente. Nous allons voir un animé Slice Of Life fantastique. Nous suivrons le même schéma que lors de la précédente rubrique. Je présenterai l’anime, son studio, son œuvre, ses personnages et son histoire. Après quoi, je vais vous présenter mon avis argumenté. Je vous invite à venir discuter avec moi de votre avis.

Aujourd’hui nous allons parler de Charlotte.

Présentation

Studio: P.A Works : Nagi no Asukara/ Angel beats

Scénariste: Jun Maeda, également scénariste de Little Buster, Kanon, Clannad et Angel beats. Je reviens un peu plus tard dans l’article sur les autres œuvres.

Format: Slice of life Fantastique :13 épisodes de 24 minutes. Anime orignal

Synopsis : Nous suivons le personnage de Yû Otosaka. Ce dernier est doté d’un pouvoir magique, il peut prendre la possession du corps de n’importe qui pendant 5 secondes. Il va se servir de ce pouvoir pour tricher à tous ses examens et entrer dans l’école la plus réputée de la ville. Par la suite, il continuera pour devenir le meilleur élève de cette école dans un seul but : être une icône. Il va rapidement se faire repérer par Nao Tomori, elle aussi possède un pouvoir étrange et est membre du conseil des élèves de la prestigieuse académie Hoshinômi. Elle va lui demander de le rejoindre afin de rechercher toutes les personnes ayant des pouvoirs comme eux. Nous apprenons que ces capacités se développent pendant l’adolescence et disparaissent à l’age adulte. Après son transfert, la nouvelle mission de Yû au sein du conseil étudiant sera de protéger les autres jeunes de son âge en les avertissant de la dangerosité de l’utilisation de leurs habilités.

Personnages : Seiyuu

Yû Otosaka : Uchiyama, Kouki

Personnage principal égoïste, narcissique, tricheur souhaitant avant tout être connu. Il possède un pouvoir qu’il utilise avant tout dans son propre intérêt. Il devra changer d’établissement contre son grès pour rejoindre le bureau des étudiants de l’académie Hoshinômi.

Nao Tomori : Sakura, Ayane

Présidente du BDE, second personnage principal, elle possède un fort caractère et cherche à protéger les autres Espers d’eux même et des organisations voulant faire d’eux des cobayes.

Yusa Nishimori : Uchida, Maaya

Idole nationale, star de chanson et de la danse très admirée du jeune public. Elle va également rejoindre le bureau des étudiants et aider à la cause de Nao.

Jôjirô Takajô : Mizushima, Takahiro

Jôjirô est un membre du conseil des étudiants déjà présent avant la venue de Yû. Il est capable grâce à ses pouvoirs de se déplacer très rapidement d’un endroit à un autre, même si cela lui occasionne régulièrement des blessures qu’il essaye de contrer en faisant du sport. Il est aussi fan de Yusarin, et tombe amoureux d’elle à sa rencontre.

Avis:

Pour cette fois, je vais changer un peu la forme de la rubrique, je vais développer un maximum mon avis et vous comprendrez pourquoi il n’y a pas d’analyse des thématiques.

Premièrement, il faut savoir que Charlotte de Jun Maeda fait suite à Kanon, Clannad et Angel beats en terme d’animés. C’est un détail très important car ses précédentes œuvres sont des chefs-d’œuvre.

Les attentes vis à vis de Charlotte sont donc naturellement hautes.

Pour moi, j’ai trouvé ça acceptable, sympathique mais sans plus pour plusieurs raisons.

Les points Faibles

Le rythme :

Nous touchons ici au gros problème de l’anime. Le rythme est tout simplement dérangeant à la limite du supportable. Le début est lent, les 6 premiers épisodes sont répétitifs mais mettent bien en place l’intrigue. La fin, en revanche, est totalement précipitée. Le dernier épisode aurait mérité à lui seul une saison entière. Voila pourquoi je ne peux pas parler des thématiques, elles ne sont qu’abordées. Ce qui fait que nous passons d’émotion en émotion non développées empêchant toute empathie.

Les idées sont bonnes et, selon moi, le résultat aurait pu être bien meilleur en étant plus long.

Les Personnages :

Second problème dérangeant, les personnages sont clichés et rentrent totalement dans des archétypes classiques. Nous avons le héros beau gosse populaire, l’idole timide complètement bipolaire et le sidekick rigolo. Seul Nao est un peu plus travaillée et intéressante car elle a un but. Elle lutte contre les scientifiques et autres organismes voulant faire des espers de simples expériences.

Le Scénario :

L’histoire n’est pas tellement novatrice mais bien pensée. L’idée d’un petit groupe d’Esper protégeant les autres adolescents pendant leur « période » de pouvoir pour éviter qu’ils en abuse au point de se mettre en danger ou se faire attraper n’est pas mal. J’ai particulièrement aimé l’épisode 7 (je n’en dit volontairement pas plus). Cependant beaucoup de question sans réponses et d’incohérences.

Les « Pourquoi ? » [SPOIL]

Pourquoi la « maladie des pouvoirs » n’affecte que les ado ?

Pourquoi la maladie disparaît d’elle même une fois adulte ?

Pourquoi un œil en moins empêche de remonter le temps ? (Le défaut de ce pouvoir étant la perte de la vue et non l’obligation d’avoir deux yeux)

Pourquoi ne pas voler les pouvoirs des autres espers avant le plan de sauvetage de Kumagami ?

Pourquoi le héros ne se rend pas compte qu’il s’empare des pouvoirs avant qu’on lui dise ? (Vol et Télékinésie au début de l’anime )

Voila donc un aperçu de ce qui m’a vraiment dérangé tout au long de l’animé et qui remet totalement en cause le scénario en lui même.

[Fin du SPOIL]

Les points Forts

L’animation/Graphismes :

Tout est bien coloré, l’animation est magnifique, fluide tout comme les effets visuels. Un plaisir à voir.

La Bande son :

Jun Maeda est également à la composition en plus du scénario pour un résultat plus qu’acceptable. Comme pour Madoka je vous montre un de mes morceaux favoris :

Conclusion

Comme je l’ai dit précédemment, anime acceptable mais ô combien décevant. Si vous partez dans l’optique de voir une œuvre de Maeda à la hauteur de Clannad et Kanon, vous êtes loin de la réalité. De plus cette œuvre pouvait tellement faire mieux que ça en devient frustrant.

Je suis donc partagé entre vous dire de regarder Charlotte avant ou après les autres œuvres de Jun Maeda. Dans tous les cas, je vous invite vraiment à le voir de part sa forme et son rythme spécial.

Après il s’agit de mon avis personnel, j’ai lu des articles faisant l’éloge de cet animé et d’autres pour le descendre en flèche. N’hésitez pas à en venir discuter dans les commentaires en attendant je vous dis à la semaine prochaine ! Je vous laisse sur l’opening pour vous faire une idée de l’animation et de la bande son.