La coupe du monde de Fortnite arrive à grands pas. En effet, si la Grande Finale est prévue pour les 26 et 28 juillet prochains, les phases de qualifications commencent ce week-end et dureront jusqu’au 16 juin. Il y aura donc chaque week-end une chance pour tous les participants de se qualifier pour un tournoi ou le vainqueur empochera 3 millions de dollars. Et le tout pendant 10 semaines. Il va donc de soi que des millions de joueurs vont tenter leur chance chaque semaine.  Malgré la grande attente, certaines raisons me font penser que la coupe du monde de Fortnite prévue pour la fin du mois du Juillet 2019 est d’ores et déjà un échec pour l’e-sport.

  • Un système de qualification inédit

Avant toute chose, il faut revenir sur le système de qualifications. En effet, les qualifications pour la coupe du monde de Fortnite se joueront chaque week-end du 14 avril au 16 juin avec une alternance entre un tournoi solo et un tournoi duo. Etant donné que le tournoi est mondial, Epic Games a donc dû définir le nombre de joueurs par région du monde qui se qualifierait. L’Europe a obtenu 40 places pour le tournoi solo et 20 places pour le tournoi duo. Pour participer à ces qualifications il suffit d’atteindre la division Champion dans le mode Arène durant la semaine.

Ainsi chaque samedi, tous les joueurs se trouvant dans la division Champion auront 3 heures, entre 18 heures et 21 heures, et un maximum de 10 parties pour faire le plus de points. Alors, les 3000 joueurs ayant réalisé le meilleur score se qualifieront pour la finale du dimanche. Le dimanche, rebelote, et c’est alors les 8 joueurs aux meilleurs scores qui se qualifient pour la Grande Finale à New-York.

Le premier problème est que la division Champion n’est pas si difficile à atteindre. C’est-à-dire qu’un joueur lambda va pouvoir tenter sa chance pour la coupe du monde. Et c’est justement dans cet esprit qu’Epic Games a instauré ce système afin d’attirer le plus de joueurs. Mais d’un point de vue compétitif, ce n’est pas du tout le système idéal. En effet chaque dimanche, seulement 8 joueurs se qualifieront pour la Grande Finale. Autant dire que cela va se jouer sur des détails entre les meilleurs joueurs. Or, avec le système mis en place, chaque participant peut très bien tomber avec les meilleurs joueurs européens tout comme avec des joueurs lambdas venus tenter leur chance. La part de chance se montre alors très présente sur un jeu qui peine déjà convaincre les fans d’esport à cause du son côté aléatoire sur les performances.

 

Le système de point pose lui aussi des problèmes aux yeux des joueurs professionnels. En effet, le fait que chaque élimination soit récompensée d’un point pousse certains joueurs à prendre des risques qui semblent démesurés. Ce qui entraîne que certaines parties qui vont être très importantes pour certains joueurs pour se qualifier pour la grande finale, ne le seront pas pour d’autres joueurs qui auront un retard de points trop important pour espérer une qualification. Certains joueurs vont donc jouer leurs qualifications sur des parties qui ne ressemblent absolument pas à des parties compétitives de haut niveau, pendant que d’autres auront des parties de très haut niveau où tous les joueurs de la partie peuvent encore se qualifier. C’est à se demander si c’est réellement les meilleurs joueurs qui vont se qualifier pour New-York ou seulement ceux qui auront le plus de chance sur les adversaires qu’ils rencontreront.

Un autre problème qui nous oblige à nous poser cette question est le fait qu’il y ait 10 parties à jouer. Or, 3 heures ne suffisent pas à disputer 10 parties entières. Cela force alors les meilleurs joueurs à « sacrifier » certaines parties car ils savent qu’ils n’auront pas le temps de les terminer. Les joueurs se rendent alors là où ils savent qu’ils vont pouvoir faire le plus d’éliminations dans un temps restreint : Tilted Tower. Cela nous donne alors, lors des dernières minutes des 3 heures de la session, des scènes irréalistes où tous les joueurs se rendent à Tilted Tower pour leurs dernières parties. Cela donne alors des parties qui n’ont plus rien de compétitives.

On peut même imaginer que la qualification pour la Grande Finale se jouera lors de ces parties « rush » qui ne reflètent en rien le réel niveau des joueurs. C’est au joueur qui arrivera à faire le plus d’éliminations dans un temps restreint et non plus au joueur qui arrivera le mieux à jouer les fins de partie face à de très bons adversaires.

 

Possible solution : Ce qu’aurait pu faire Epic Games pour éviter tous ces problèmes

Le système de division mis en place par Epic Games n’est pas une mauvaise idée en soit. Néanmoins, la division Champion devrait seulement servir comme une présélection. Par exemple, lors du tournoi du samedi, seuls les 200 meilleurs joueurs devraient se qualifier pour la suite au lieu de 3000 actuellement. On retrouverait alors le même système que pour le Winter Royale. A savoir 200 qualifiés qui se divisent en deux poules de 100. Ensuite, tout comme au Winter Royale, un tournoi privé s’organiserait en 6 parties pour les deux poules. Ainsi, les 50 meilleurs joueurs de chaque poule se qualifieraient pour une finale qui se joue également en 6 parties. A la fin de cette finale qui se sera jouée entre les 100 meilleurs joueurs d’Europe uniquement, les 8 meilleurs joueurs de ce tournoi auraient alors une vraie légitimité pour représenter l’Europe lors de la grande finale à New-York.

Quant au système de point, cette une question plus complexe car quel que soit le système proposé par Epic Games, certains joueurs auront forcément quelque chose à redire. En revanche si Epic avait adopter le même système de qualifications qu’au Winter Royale, expliqué ci-dessus, le système de points utilisé lors des IEM Katowice semblait être tout à fait adapté.

  • Un jeu pas du tout prêt

On peut également se demander si le jeu en lui-même est prêt pour un tel évènement que la coupe de monde. Les faits observés lors des dernières semaines semblent montrer que ça n’est pas le cas. En effet la réintroduction des parties privées a montré que les serveurs ne tenaient pas du tout lors des fins de parties de très haut niveau. Le jeu est alors quasiment injouable pour les joueurs qui se retrouvent alors avec de multiples lags et des FPS en chute totale. Au-delà des serveurs qui seront, selon toute vraisemblance, irréprochables lors de la Grande Finale à New-York, on peut se demander si le jeu est prêt compétitivement.

Effectivement, on entend quasiment tous les jours les joueurs professionnels du monde entier se plaindre de certains aspects du jeu. On pense évidemment au dernier objet à la mode : la bulle mobile. En effet, la bulle mobile, extrêmement utilisée lors des parties compétitives, ne semble pas très bien équilibrée en étant vraiment trop forte. Epic Games a même promis de la « nerfer » (la rendre moins forte pour qu’elle soit moins utilisée), mais sans suite alors que les qualifications démarrent ce week-end. On pense également à certaines armes qui sont peut-être trop fortes comme le fusil de sniper lourd qui est également très utilisé en compétition. On voit énormément de joueurs se plaindre de cette arme sans aucune réaction d’Epic Games.

Les qualifications pour le plus gros tournoi de ce jeu depuis sa création vont donc se jouer sur un jeu pas encore prêt e-sportivement. Il va néanmoins accueillir des millions de joueurs et de viewers chaque semaine en raison de la grande attente dû à son cash prize hors du commun. Mais pas seulement, le jeu a un énorme potentiel e-sportif au-delà des millions de dollars en jeu. Il est donc dommage de se dire que les gros problèmes du jeu et du système de qualifications vont être ignorés en raison de la grande attente du grand public. Seuls les joueurs compétitifs et ceux qui suivent la scène compétitive du jeu savent que l’organisation de la coupe du monde a été totalement bâclée par Epic Games.

  • Epic Games dépassé par les évènements 

Epic Games semble vraiment dépassé par les événements. En effet, ils enchaînent les mauvaises décisions qui déçoivent à chaque fois les joueurs de longue date. La suppression du mode sangsue en ait le parfait exemple. Epic Games semble plus se soucier des nouveaux joueurs plutôt que des joueurs de longue date. De plus la récente obligation de jouer avec la résolution de jeu 16 :9 dans le mode compétitif moins de deux semaines avant le début des qualifications a écœuré la quasi-totalité des joueurs compétitifs.

Surtout qu’Epic Games avait promis en début d’année 2019 de ne plus faire de changement majeur du jeu avant des compétions officielles. Cette dernière règle résonne donc comme un abandon total d’Epic Games pour tous les joueurs compétitifs. Les joueurs s’entraînent tous les jours depuis des mois pour qu’Epic Games remette tous ces entrainements en question avec une décision hasardeuse juste avant les qualifications que tout le monde attend.

Tous ces éléments semblent montrer que la programmation de la coupe du monde a été faite dans la précipitation. On pense évidemment à une réaction logique d’Epic Games face à la concurrence que leur ont fait certains jeux. La plus grande erreur d’Epic Games n’a pas été de programmer la coupe du monde pour la fin du mois de Juillet 2019 mais plutôt l’annonce d’une coupe du monde qui s’est faite dès le mois de Juin 2018 alors que rien n’était réellement prêt. Il y a eu alors une attente énorme sans de nouvelles informations jusqu’à l’annonce finale de la coupe de monde pour le mois de Juillet 2019 avec un chash-prize record de 3 millions de dollars pour le vainqueur. Cette annonce a, comme par hasard, eu lieu lorsque Fortnite était menacé par Apex Legends en termes de joueurs quotidiens.

C’est alors une erreur de communication qui a poussé Epic Games a organisé la coupe du monde dans la précipitation, alors qu’ils n’étaient pas du tout prêts, tout comme leur jeu.

De ce fait, on peut avoir peur de ce que va devenir le jeu après la coupe du monde. En effet, on ressent un ras de bol général de la scène mondiale de Fortnite face aux perpétuelles mauvaises décisions d’Epic Games. Actuellement, la coupe du monde est l’objectif commun de tous les joueurs compétitifs, qui vont possiblement se désintéresser du jeu une fois cette échéance passée. Epic Games va devoir prendre les bonnes décisions pour garder ses joueurs. Car surement que l’implantation de millions de dollars dans le jeu ne suffira plus à retenir certains joueurs.

On souhaite quoi qu’il arrive bonne chance à tous les joueurs francophones qui vont tenter de se qualifier pour la Grande Finale durant les 10 prochaines semaines. Et, plus que jamais, puisse le sort leur être favorable.