Mes alliés sont mauvais, que faire ? #1

(5 astuces pour survivre sur League of Legends)

 

Pour jouer à League of Legends, il vous faudra, en plus d’une souris et d’un clavier, 4 team-mates (ou « coéquipiers » en français), de la détermination et un brin de sérénité. Ainsi, votre destin (et votre santé mentale) est scellé à celui de vos alliés pour une partie. Pourtant, il arrive que vous tombiez sur de mauvais alliés. Dans ce cas, ne paniquez pas, nous allons vous donner des conseils utiles afin de réagir face à cette angoisse qui nous hante tous en tant que joueur : celle d’avoir des alliés qui deviennent nos antagonistes.

1. Le « /mute all »

Dans la vraie vie, cette commande n’existe pas et c’est bien dommage. Le « /mute all » sur League of Legends est une merveilleuse technique pour faire taire vos alliés et vos adversaires. Prenons un exemple : vous jouez Twitch-ADC. Voilà dix minutes que vous subissez les railleries de ce Garen-Jungle (à qui vous avez volé le premier camp de jungle avec votre poison). Il vous insulte, vous ping et court tout droit sur la voie du milieu : il n’est pas un lecteur de PCS – Project Conquerors eSport Club. Quelle est donc la solution qui s’offre à vous ? La commande « /mute all« . De ce fait, vous ne recevez plus de message de haine, n’écoutez plus sa colère qui vous distrait. Vous êtes apaisé, retrouvez votre sérénité et pouvez continuer à nourrir vos adversaires dans la paix retrouvée.

Ainsi, vous l’aurez compris, le « /mute all » doit devenir un réflexe pour garder votre calme.

2. Ne pas s’énerver sur le Matchmaking

Le matchmaking de League of Legends, c’est-à-dire la mise en relation avec les autres joueurs, soulève quelques débats. En effet, pour certains, il est « le plus gros problème » du jeu. Les développeurs avaient déjà répondu à ceux-là en 2018 dans un article à propos du matchmaking. Si certaines parties de League of Legends semblent déséquilibrées, cela vient de toutes les variables aléatoires qui entourent chaque joueur. Si vos adversaires semblent tous en forme, il se peut que l’un de vos coéquipiers ne soit pas à son rôle ou bien se soit tout juste fait larguer ! Le taux de victoires attendu pour chaque équipe au matchmaking reste stable aux alentours de 50%. Le matchmaking est donc la première attache avec les joueurs de votre équipe, et nous l’avons dit, votre destin est lié à eux… au moins pour 15 minutes.

3. Faire du (e-)sport (ou du Yoga)

Comment rentabiliser une game désagréable ? En faisant du sport, à défaut de pouvoir faire son chemin dans l’esport

Mise en situation : vous jouez votre plus beau Yasuo sur la toplane. Le Xerath au mid est mort cinq fois en 3 minutes contre Fizz et Hecarim. La botlane, pareil. Cependant, vous subsistez avec votre maigre KDA de 1/2/0. En tant que joueur de Yasuo, il sera difficile pour vous de ne pas donner votre vie de nombreuses fois pour sauver cette partie. Alors, à chacune de vos morts, faites des pompes, des tractions sur votre porte, ou bien levez des haltères ! Outre ce corps de rêve que vous posséderez en peu de temps, à chaque retour à la base, vous oublierez vos coéquipiers. Ainsi, vous ne vous énerverez ni sur eux, ni sur le matchmaking. Malin n’est-ce pas ?

Le petit + de ce troisième point : Faire du sport libère des endorphines : morphine naturelle aux effets anxiolytiques, etc.

4. Comprendre les erreurs

Une fois la partie perdue à cause des alliés mauvais dans votre équipe, plusieurs solutions s’offrent à vous. Soit vous relancez une partie ; « ce n’est pas grave, on enchaîne ». Soit, vous revoyez les premières minutes de la partie pour comprendre pourquoi vous avez échoué à gagner cette partie. En bref, vous ciblez vos erreurs et celles des autres pour ne plus les reproduire. Si vous êtes irréprochable dans votre style de jeu, alors la défaite sera plus facile à encaisser. Enfin, lors des parties remportées par vous seul, la victoire n’en sera que plus savoureuse !

Certes, il n’est pas toujours simple de se remettre en question mais comprendre ses erreurs, c’est s’améliorer.

Simple, non ?

5. Le Report

Vous avez jusqu’ici fait preuve d’un grand sang-froid. Malheureusement, à cause de vos alliés, vous avez tout de même perdu votre partie. Alors que faire pour compenser l’injustice subie ? Probablement « laisse[r] la police faire son travail » et signaler le ou les joueurs qui vous ont fait perdre les League Points que vous chérissiez tant. Laissez aller votre colère, dites tout ce que vous avez sur le cœur. L’une des vertus de l’insulte, c’est qu’elle permet de soulager d’une frustration ou d’une douleur.

Mais surtout, n’oubliez pas que Louis Dumur disait : « Il n’y a pas de vengeance là où celui qui se venge souffre« . En ayant appliqué les quatre derniers points, vous êtes à présent capable de passer au-dessus de votre souffrance. Ainsi, vous pouvez relancer une nouvelle partie avec de nouveaux coéquipiers dans un très bon mood et cette fois-ci, peut-être gagner.

Le petit + de ce cinquième point : ça fait du bien.

Alternative : jeter sa souris par la fenêtre ou taper très fort sur son bureau

C’est une solution controversée, conseillée par Sardoche, Jiraya, entre autres…