L’implication des sociétés gaming pour l’écologie

 

Dans cet article, nous allons évoquer le fait que les sociétés gaming commencent à s’intéresser à l’écologie. L’implication des sociétés gaming pour l’écologie passe surtout par le recyclage et la revalorisation des composants une fois usagés. Nous verrons qu’il y a un début de prise de conscience internationale, notamment à travers des initiatives communes. Voici donc quelques exemples d’entreprises qui font des actions en faveur de la planète.

 

Les fabricants d’ordinateurs

 

Acer

Acer essaye de fabriquer des ordinateurs portables avec le plus de composants recyclés possible. D’autre part, la marque possède une branche d’ordinateurs du nom de Concept D, destinée aux entreprises spécialisées dans le design 3D et 2D. Cette branche d’Acer utilise des encres végétales sur ses emballages en carton entièrement recyclables. Lien vers le site d’Acer : lien

 

Dell

L’entreprise Dell a mis en place un système de récupération des ordinateurs. Le but : soit les recycler s’ils ne sont pas réparables, soit les réparer et les revendre en reconditionnés. 

 

Asus

Du côté d’Asus, depuis 2009, le « Projet Green ASUS » a été mis en place. D’après le site de la marque, ils produisent des ordinateurs sans produits chimiques ou potentiellement dangereux. Ils ont aussi enlevé les substances halogènes de leurs produits en commençant dès 2009 (car ces substances ne sont pas recyclées). En 2018, 83% de leurs produits étaient sans substances dangereuses. Asus visait 85% en 2020. De plus, Asus travaille en faveur de la réparabilité des objets afin qu’ils soient plus faciles à réparer (démontage et rachat des composants facilement).

Du côté de la consommation électrique, ils utilisent le programme Energy Star. En 2019, tous les ordinateurs de la marque étaient conformes à la norme ENERGY STAR 7.1 qui datait de novembre 2018. En moyenne, la performance de consommation d’énergie était 27% supérieure à celle définie. Au niveau des emballages, ils essayent d’optimiser la taille des cartons et d’utiliser un matériau à base de paille recyclable. Cela leur permet de bénéficier d’une réduction d’impôts dans différents pays comme la Suède, ce qui leur a permis d’économiser deux millions de dollars par an. Lien vers le site d’Asus : lien

 

HP

Pour HP, leur engagement pour le milieu de l’environnement a commencé dans les années 1990. Il s’est accéléré dès l’an 2000. En 2013, c’était la première entreprise dans le domaine de la production d’ordinateurs à s’engager à réduire sa consommation de gaz à effet de serre dans sa ligne de production. De plus, elle était, d’après Greenpeace en 2013, le fabricant d’ordinateurs le plus écologique.

Ils se sont aussi engagés dans de nombreux programmes dont RE100* et les accords d’Oslo pour le climat. En 2019, c’était la première entreprise a proposer des ordinateurs EPEAT Gold (plus de 75 % des critères optionnels validés). Ce label est le plus reconnu avec Energy Star dans le domaine des nouvelles technologies telles que les ordinateurs, smartphones, TV… comme vu dans l’article précédent. Toujours en 2019, ils se sont engagés dans le mouvement Sustainable Forests Collaborative au côté de l’organisation WWF. Le but de ce dernier engagement est de protéger 80 000 hectares de forêts en Chine et au Brésil d’ici 2024. 

Rapport de 2019

D’autre part, dans un rapport de HP sur le développement durable en 2019, on peut voir que l’entreprise lutte contre la pollution causée par les déchets, notamment le recyclage du plastique utilisé dans la fabrication de leurs ordinateurs. Ils se sont engagés dans ce sens en installant un programme pilote en Haïti. Cela a notamment permis de récupérer plus de 35 millions de bouteilles en plastique. Cela représente environ 453 tonnes de plastique dans le but de les réutiliser (chiffre datant de 2019). 

Au niveau de leur consommation énergétique, à travers le RE1OO, ils se sont engagés à utiliser 60% d’énergie renouvelable d’ici 2025 et 100% d’ici 2035. 

Pour finir, en 2020, au CES (le plus grand événement technologique au monde), ils ont présenté un ordinateur portable fait majoritairement en matériaux recyclés. Ce PC se nomme le HP Elite Dragonfly et coûte actuellement 1 400€. Ils font aussi attention aux emballages et au recyclage des éléments présents dans les emballages. D’autre part, HP annonce l’objectif d’éliminer 75% de ses emballages en plastique à usage unique d’ici 2025.

 

*RE100 est une initiative internationale qui a pour but d’engager les entreprises à utiliser 100% d’énergie renouvelable dans leurs bâtiments d’ici 2030/2045. Ce sont plus de 280 entreprises qui se sont engagées dans cette initiative. Parmi elles figurent Apple, Dell, Google, HP, Intel Logitech, Microsoft et Sony. 

 

Les fabricants de périphériques

 

Logitech

Logitech a annoncé en 2019 qu’ils adhéreraient aux accords de Paris, c’est-à-dire qu’ils visaient les 100% d’énergie renouvelable d’ici 2030. Ils ont aussi annoncé qu’ils allaient dorénavant compenser l’impact carbone de leur firme Logitech Gaming. Dans cet objectif depuis 2020, Logitech affiche sur leurs produits l’impact carbone global de votre périphérique.

 

Razer

L’entreprise Razer a lancé un programme nommé #GoGreenWithRaze. Celui-ci a pour but de réaliser diverses tâches en faveur de l’environnement. La première, comme la plupart des entreprises, est d’utiliser 100% d’énergie renouvelable d’ici 2025 et d’atteindre la neutralité carbone. De plus, ils ont pour projet de lancer un système de recyclage avec différents distributeurs et e-commerce d’ici 2025. Leurs produits sont aussi dits éco-conçus, c’est-à-dire qu’ils utilisent le plus de matériaux recyclables possible. Pour finir, d’ici 2022, ils s’engagent à fournir l’impact carbone de leurs produits, comme Logitech.

 

Les éditeurs de jeu

 

Ubisoft

Ubisoft réalise des actions de sensibilisation à travers différents jeux. Ils communiquent aussi leur empreinte carbone qui, à plus de 50%, est due aux achats. De plus, l’entreprise est engagée dans l’initiative Playing for the planet et utilise ainsi en 2020 73% d’énergie renouvelable.

 

 

D’autres exemples d’entreprises

 

Du côté des cartes graphiques, Nvidia et AMD sont davantage centrées sur l’efficacité énergétique de leurs composants. Cela dans le but de permettre aux foyers et aux entreprises de moins consommer quand ils jouent ou travaillent. Plus une carte va être récente, plus elle consommera moins qu’une ancienne carte pour la même efficacité. 

De son côté, Microsoft essaye de produire des consoles ayant un faible impact carbone en utilisant des énergies vertes dans ses sites de production. Ainsi, en septembre 2020, 825 000 Xbox One X ont été produites en ayant un bilan carbone neutre pour la planète. Il reste bien sûr le problème du transport à partir du site de production, mais cela est un bon début vers un bilan 100% neutre. 

Du côté de Sony, les boîtes de la nouvelle PS5 sont sans plastique à usage unique, donc entièrement recyclables. Fini les protections en polystyrène, Sony a maintenant décidé d’utiliser des protections contre les chocs en carton recyclé. 

 

Les initiatives internationales

 

D’autre part, certaines des plus grosses entreprises dans le milieu du gaming se sont engagées à réduire leurs émissions de carbone et à utiliser le moins de plastique possible. À travers l’initiative Playing for the planet, ils vont essayer de réduire leurs émissions de 30 tonnes d’ici 2030. Cette initiative a été lancée par les Nations unies et est une des avancées majeures en terme d’écologie dans ce milieu.

Playing for the planet

Lien vers le site de Playing for the planet : lien

 

L’implication des sociétés gaming pour l’écologie passe donc aussi par des initiatives d’organisations reconnues qui prennent conscience de l’enjeu de ce secteur dans la gestion du climat. Cependant, il y en a encore trop peu et je pense qu’il faudrait développer celles-ci en fixant des objectifs plus fermes.

 

Conclusion

 

Nous avons pu voir que différentes entreprises dans ce milieu commencent à s’intéresser à l’écologie. Toutefois, nous n’en sommes encore qu’au début car de nombreux projets ont pour objectif d’être réalisés d’ici 2025 ou 2030. Peu d’entreprises usent de mesures concrètes pour l’écologie. Les initiatives sont, pour la plupart, axées sur le recyclage, l’électricité issue de sources renouvelables et la compensation carbone. Pour finir, cet article a pour but de donner des exemples d’entreprises et non de toutes les citer. Nombre d’entre elles font des actions pour l’environnement. À vous de vous renseigner sur les entreprises avant d’effectuer un achat 😉 

 

Si cet article sur les l’implication des sociétés gaming pour l’écologie vous a plu, n’hésitez pas à lire les articles de notre site web rédigés par une équipe talentueuse !