LEC Spring 2021 • Playoffs Week 3

LEC Spring 2021 • Playoffs Week 3


LEC Spring 2021 • Playoffs Week 3

HISTORIQUE. C’est le terme pour désigner cette dernière semaine de playoffs de ce LEC Spring split 2021. Historique car pour la première fois depuis la création des LCS EU il y a sept ans, renommés en LEC depuis 2019, une finale ne contenait ni G2 Esports ni Fnatic. En effet, après la victoire de Rogue contre les G2 Esports ce samedi soir, les quadruples champions en titre ont été éliminés de la compétition.

Grâce à leur victoire, Hans Sama et ses coéquipiers ont donc pu accéder à la finale contre les Mad Lions, offrant ainsi la possibilité d’avoir une quatrième structure différente championne d’Europe. Depuis 2013, seules trois structures avaient remporté le championnat. G2 Esports par huit fois, Fnatic par sept fois et Alliance, qui avait remporté le titre lors de la saison Summer 2014. Lors de cette finale, une nouvelle équipe allait être couronnée. Restait à savoir qui des Mad Lions ou des Rogue succéderaient aux Samouraïs lors de ces playoffs du LEC Spring split 2021.

Historique aussi de par sa finale. Effectivement, cela faisait bien longtemps que le LEC n’avait pas connu pareille rencontre. Entre les nombreux rebondissements, faits de jeu et autres plays exceptionnels, la finale de dimanche soir aura été un véritable régal pour les spectateurs. Car même quand tout semblait perdu pour les Mad Lions, ces derniers auront su revenir dans la partie pour conquérir le prestigieux titre de champion d’Europe, succédant ainsi aux G2 Esports.

LEC Spring playoffs

Samedi 10 Avril : Rogue – G2 Esports

LEC Spring playoffs

Les G2 Esports ont déjà eu l’habitude de se retrouver dans ce type de situation complexe. Lors des playoffs du Spring et du Summer split 2020, ils avaient dû à chaque fois passer par le lower-bracket. Cependant, le club des Samouraïs a rarement semblé si faible. Après s’être imposés dans la douleur face aux Schalke 04, les joueurs de Grabbz se sont largement inclinés contre les Mad Lions, amenant le doute dans l’équipe. Bien plus qu’une simple contre-performance, c’est surtout le niveau d’investissement des joueurs qui a soulevé des questions. C’est donc dans ce contexte peu enviable que Caps et ses coéquipiers ont affronté les Rogue. Face à eux, Hans Sama et ses coéquipiers étaient prêts à les recevoir. Ils avaient mis fin à la série de victoires des Schalke le weekend dernier et étaient donc en confiance.

Lors de la première game, ce sont les G2 Esports qui ont dominé. Ils ont déroulé leur jeu et n’ont pas laissé de place aux Rogue. Omniprésents sur la carte, ils ont su gêner leurs adversaires pour s’adjuger la première victoire de la rencontre. Tout allait pour le mieux pour les G2 et leurs mauvaises performances semblaient être derrière eux. Artisan notable de cette victoire en première game, Caps a réalisé une très belle première partie sur sa Séraphine.

Néanmoins, par la suite, les vieux démons de G2 les ont rattrapés. Ces derniers ont connu une descente aux enfers dans les trois games suivantes. Incapables de rivaliser, ils ont vu les Rogue prendre petit à petit l’avantage. Ces derniers ont pu compter sur les deux points forts de leur équipe, à savoir la botlane et la jungle. Le jungler polonais des Rogue, Inspired, a permis à son équipe de prendre l’avantage à de nombreuses reprises. Il a largement dominé son vis-à-vis et compatriote Jankos dans le duel de la Jungle. Malgré une belle performance de leur ADC qui a en plus été élu MVP du Split, les G2 Esports n’ont rien pu faire pour contrer les Rogue. Ces derniers ont remporté les trois games sans grande résistance des champions en titre, les empêchant de batailler en finale pour un cinquième titre consécutif.

Dimanche 11 Avril : Mad LionsRogue

LEC Spring playoffs

Les Mad Lions et les Rogue sont deux équipes aux trajectoires similaires depuis cet été. Effectivement, après avoir dominé toute la saison estivale, terminant aux deux premières places de la saison régulière, les deux équipes avaient quelque peu déçu en playoffs. Par la suite, elles ont enchaîné les mauvaises performances lors des championnats du monde en octobre. Tandis que les Rogue finissaient derniers de leur groupe, les Mad Lions n’étaient, quant à eux, même pas sortis des play-ins.

Suite à ces désillusions, les deux équipes avaient procédé à deux changements dont vous pouvez consulter les détails en cliquant ici. Durant la saison régulière, nous les avons souvent retrouvés aux avants postes, finissant respectivement 2èmes et 3èmes. En playoffs, Rogue et Mad Lions ont certes profité de la faiblesse des G2, mais les deux équipes ont surtout su élever leur niveau de jeu. Cela était donc logique de voir ces deux équipes s’affronter en finale pour le titre de champion d’Europe.

La première game a été facilement gagnée par les Rogue. Malgré un early game assez équilibré entre les deux équipes, la botlane a très rapidement permis de prendre l’avantage. En effet, Hans Sama et son jeune support Trymbi ont souvent été salvateurs lors des teamfights. Ils ont ainsi permis aux Rogue de prendre l’Ame des Montagnes ainsi que le premier baron Nashor. Par la suite, les Rogue n’ont plus lâché leur avantage et ont conclu la game après un deuxième baron Nashor. La deuxième game s’est déroulée de la même manière mais cette fois-ci, c’est lors de la prise de l’Ame des Océans que Trymbi et Hans Sama se sont illustrés. Ils ont permis à leur équipe de dominer le teamfight et de remporter la victoire.

Le score dans le BO est alors de 2-0 en faveur des Rogue. Tout semblait pencher en leur faveur et la victoire finale était proche. Toutefois, les dieux de la faille en auront décidé autrement et la rencontre va prendre une toute nouvelle envergure. La game 3 a débuté sur les mêmes bases que les deux premières. Les Mad Lions ont pris l’avantage durant l’early mais les Rogue sont restés au contact. Un teamfight raté des Lions sous la T1 midlane des Rogue leur permet même de recoller aux golds. Cependant, à l’inverse des autres games, ce sont les Mad Lions qui vont prendre le dessus par la suite. Elyoya, le jungler et rookie du Split, va prendre les choses en main. Les Mad Lions vont récupérer le baron Nashor après un teamfight excellemment joué de leur part et finir la game juste après.

Quelque chose a changé après cette game. Les Rogue agressifs et conquérants du début de la rencontre ont laissé place à une équipe plongée dans le doute. C’est dans cette état d’esprit que Larssen et ses coéquipiers vont entamer la game 4. Méconnaissables, ils vont se faire dévorer par des Lions devenus incontrôlables. C’est un stomp. Après un teamfight raté à la barre des vingt minutes de jeu, les Rogue voient Elyoya et ses coéquipiers s’emparer du baron Nashor. Ces derniers vont s’empresser de finir la game grâce au buff procuré par celui-ci. Voilà les Mad Lions revenus à la hauteur des Rogue. Ce qui était il y a quelques heures une victoire 3-0 des Rogue se transforme en cauchemar pour ces derniers. Tout va donc se jouer lors de la game 5.

Après avoir mené 2-0, il était impossible pour les Rogue de perdre la finale et d’échouer si près du rêve ultime. C’est pourquoi ce sont des Rogue requinqués qui sont entrés dans la faille de l’invocateur lors de cette game 5. Durant tout l’early game, ils vont traumatiser les Mad Lions, abusant de leur toplaner Armut. Les Rogue vont même avoir un avantage de plus de 4k golds à la dixième minute de jeu. Ils continuent de dominer, récupérant trois dragons et augmentant leur avance jusqu’à 7k golds à la trentième minute. Mais tout à coup…

Un teamfight éclate dans la rivière botside. Les Mad Lions en retard dans la game semblent se faire décimer. C’est alors qu’Armut, la recrue turque des Lions sur la toplane, va utiliser son ultimate avec le Mega Gnar. Cet ultimate va réduire à néant les espoirs de Rogue en immobilisant contre le mur leurs trois derniers joueurs. Les Mad Lions remportent donc ce teamfight et avec lui la game et la rencontre. Ils renversent ainsi les Rogue qui menaient 2-0, se faisant ainsi couronner champions du LEC Spring split 2021 lors de ces playoffs.

Le mot de la fin

Voici donc le résumé de cette troisième semaine de playoffs du LEC Spring split 2021. Ce n’est pas la finalité à laquelle je m’attendais et cette victoire des Mad Lions m’a quelque peu surpris. Cela vient couronner une belle saison de leur part. De plus, grâce à leur victoire, ils sont donc qualifiés pour le MSI qui débutera le 6 mai. Pour les Rogue, bien que la finale soit tragique, elle n’est pas une fin en soi et ce top 2 n’annonce que du bon pour la suite.

Le Summer Split sera à suivre avec attention, avec ces deux équipes qui montrent un très bon niveau de jeu. Derrière elles, la jeunesse pousse avec des équipes remplies de talent telles que SK Gaming, Misfits et Schalke 04. Enfin, il ne faudra surtout par oublier les deux titans que sont G2 Esports et Fnatic qui, malgré une mauvaise période, continuent de montrer qu’il faut compter sur eux.

Ce fut un plaisir de suivre avec vous cette édition 2021 du LEC Spring split, en espérant que cela vous aura plu autant que moi. D’ici cet été, n’hésitez pas à regarder les autres articles écrits par le reste de la rédaction et moi-même. Vous pouvez aussi me suivre sur mon twitter en cliquant sur le lien.

N’hésitez pas à revoir les games sur le site officiel de Lolesports, et à consulter nos autres articles League of Legends. Nous avons aussi une chaîne Twitch et un site réservé à tous nos tournois esports. N’hésitez pas à y jeter un coup d’œil !



A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Instant Gaming

Partenaires

Gaming Jobs Testez Amazon Prime ! Toulouse Games Show

Project Conquerors TV

Share This